Pourquoi le Nouveau Centre ?

Publié le par Nouveau Centre

logo PSLENous avons créé le Nouveau Centre pour perpétuer l’existence d’un parti du centre au sein de la vie politique française et rassembler des femmes et des hommes attachés aux idées sociales, libérales et européennes, résolus à mettre en œuvre concrètement le message centriste. Ce parti constituera le pôle centriste de la majorité présidentielle nouvelle. Nous nous situons ainsi dans une longue tradition politique : sous la Cinquième République, la majorité présidentielle s’est toujours appuyée sur plusieurs piliers. En faisant le choix de maintenir une force politique au centre, nous manifestons notre refus de tourner le dos à l’histoire du centre et de rester fidèle à la tradition de la famille centriste, libérale et démocrate-chrétienne.

Nous nous situons au sein de la majorité présidentielle. Nous y conservons et conserverons toute notre liberté et notre autonomie. Ce choix n’est pas un reniement, ni un ralliement à l’UMP. C’est le choix de la raison et de la responsabilité, compte tenu du contexte politique et surtout compte tenu de ce que sont nos convictions, nos fidélités et nos principes. Nous voulons être utiles au pays.

Pour réussir le redressement de la France

Membres de l’UDF, nous avons soutenu Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle, pour trois raisons majeures :

  • le programme de Ségolène Royal nous a paru incompatible avec les exigences du redressement du pays, sur des points centraux : l’économie, les retraites, les 35 h, l’interventionnisme de l’Etat. Au contraire, le projet de Nicolas Sarkozy va dans le bon sens : réformer l’Etat, réduire les dépenses publiques, revaloriser le travail, développer l’emploi…
  • Nicolas Sarkozy a pratiqué l’ouverture, en annonçant son intention de former un gouvernement rassemblant des femmes et des hommes compétents issus d’horizons politiques différents, de la gauche moderne à la droite modérée, pour sortir la France du déclin.
  • Il a également repris plusieurs de nos propositions : la réduction de la dette, l’Etat impartial, le « small business act » pour les PME, l’introduction d’une dose de proportionnelle…

Enfin, sur l’Europe, l’intention de Nicolas Sarkozy de relancer la construction européenne est conforme à nos convictions. 

Pour rendre utiles les 7 millions de voix centristes

Notre pays connaît de graves difficultés et le temps du rassemblement est venu.

  • Il n’était donc pas responsable de faire l’impasse sur les cinq prochaines années pour se projeter déjà dans l’élection présidentielle de 2012.
  • Nous avons voulu que les 6,7 millions de voix qui s’étaient portées sur François Bayrou au 1er tour comptent dans les 5 années à venir, que le centre pèse dans le futur gouvernement et que les idées centristes soient appliquées.
  • Rester dans l’opposition, c’est se condamner à l’impuissance. Nous voulons être utiles, utiles au pays.

Pour rester libres et fidèles à nos convictions

Nous restons fidèles à nos convictions et à nos principes. Nous avons toujours été et restons des femmes et des hommes de centre-droit, attachés aux valeurs du travail, de la bonne gestion des finances publiques, de la famille, de la défense de la Nation…

Ce choix d’entrer dans la majorité présidentielle n’est pas un reniement, ni un ralliement à l’UMP, et nous ne baisserons pas notre drapeau. C’est le choix de la raison et de la responsabilité. Nous n’entrons pas à l’UMP, nous restons membres d’un parti du centre, indépendant.

Nicolas Sarkozy ne veut pas d’un parti unique de la droite et du centre. Il souhaite construire une majorité ouverte, rassemblant toutes celles et tous ceux qui sont prêts à participer au redressement du pays, qu’ils soient du centre, de la gauche ou de la droite.

Comme nous l’avons dit pendant la campagne présidentielle, une majorité de projet rassemblant des femmes et des hommes de sensibilités différentes doit pouvoir travailler ensemble pour résoudre enfin les difficultés de la vie quotidienne des Français : retraites, sécurité, emploi, pouvoir d’achat… La première étape importante pour réussir le rassemblement de cette nouvelle majorité présidentielle est clairement celle des élections législatives des 10 et 17 juin.

Pour large rassemblement

Face aux graves enjeux auxquels est confronté le pays — chômage, endettement public, retraites, pouvoir d’achat, école… —, il est nécessaire de se rassembler largement, au-delà de son camp d’origine, pour entreprendre les réformes nécessaires. La division est stérile et le rassemblement est une exigence, parce que la France n’est forte que lorsqu’elle est unie et qu’aujourd’hui elle a besoin d’être forte pour relever les défis auxquels elle est confrontée.

Commenter cet article

marc d HERE 29/10/2007 10:43

Je ne vois pas en quoi le rapprochement franco lybien pourrait nous éloigner de Sarkozy.....Quand à la proximité de son programme et de son action avec notre projet, c'est toujours vrai.... et nos articles ou ceux des Progressistes, le montrent abondamment.......(avec des réserves, mais tellement moins que celles que nous aurions avec le prétendu programme socialiste).....J'attends votre prochaine question pour dans 6 mois....

FrédéricLN 29/10/2007 09:52

Bonjour ; avec cinq mois de recul, et à l'heure du grand rapprochement nucléaire franco-libyen, quoi de neuf sur "l'élégance" et sur la proximité du programme de M. Sarkozy avec le vôtre ?

Marc d HERE 19/06/2007 14:54

Jean-Christophe Lagarde, qui avait été investi par le MoDem en Seine-Saint-Denis et réélu député dimanche, a rejoint le Nouveau Centre, en expliquant qu'il n'y a "pas aujourd'hui d'autre groupe" pour représenter sa sensibilité. Avec son arrivée, le groupe Nouveau Centre compte désormais 22 membres.(Avec AFP). 

Marc d HERE 04/06/2007 12:59

""....Voler au secours de la victoire"  L'argument  est bien sûr ridicule et pour le moins assez inélégant, mais pouvait-on attendre autre chose de vous?....Quand à la proximité des programmes elle est si évidente, que je vous soupçonne de ne pas bien nous lire.....En tous cas, merci de  continuer à venir sur notre blog.....

FrédéricLN 04/06/2007 11:45

"......Mais ce n'est qu'un sondage....."

mais non ! posté ici, c'est plus qu'un sondage ! c'est un argument de choc pour le Nouveau Centre : voler au secours de la victoire annoncée.

Vous en avez avancé un autre : les projets de M. Sarkozy et d'IES seraient pour l'essentiel les mêmes. Lecteur assez régulier de votre blog, je m'en ... émerveille.