Soutenir Ségolène Royal ? Réponse à Gabriel Cohn-Bendit

Publié le par marc dHERE

Cher Gaby,

 

 Dans l’excellent article que tu as bien voulu nous adresser, tu manifestes ton soutien à Ségolène Royal pour l’élection présidentielle, et tu accompagnes ce soutien d’arguments qui ne peuvent que me toucher et toucher, je pense, nos amis d’IES.

Bien entendu, comme toi je suis sensible  à l’annonce de renouvellement que semble apporter Ségolène Royal.

Renouvellement d’abord parce que cela nous change des éternels éléphants, de Lang à DSK, de Jospin à  Fabius qui, depuis plus de  vingt ans, monopolisent la parole et les interventions au PS.

Renouvellement dans la démarche basée en grande partie et d’abord sur l’écoute, sur l’attention aux questions concrètes de la vie de nos concitoyens, sur la démocratie et la participation citoyenne.

Renouvellement aussi dans le discours, et ce que tu rappelles à propos de  son jugement sur  la politique de Tony Blair, sur l’école, on pourrait y ajouter aussi ce qu’elle dit sur les 35 heures, ne peut que nous réjouir et nous intéresser….Oui Ségolène Royal nous intéresse et nous ne sommes pas indifférents à ce qu’elle apporte ou semble apporter de neuf. 

 

 Et pourtant, je ne me sens pas prêt, aujourd’hui en tous cas, à soutenir sa candidature.

 

D’abord parce que quelques phrases agréables ne font pas une politique ou un programme. A ce propos justement, elle a déclaré que son programme serait « socialiste » et serait celui du PS……Or, et tu le sais parfaitement, tout laisse à penser que le programme ou le « projet »  socialiste sera conforme à la « synthèse du Mans » encore aggravée par le désir de se concilier le PC et de ne pas s’aliéner l’extrême gauche…Un programme qui sans tourner le dos à l’Europe donnera sur l’essentiel satisfaction aux tenants du « NON » du 29 mai, qui prévoit l’abrogation pure et simple des lois Fillon sur l’école et les retraites (par quoi les remplacer ?), qui ne prévoit aucune des  réformes  de structure nécessaires, qui n’envisage aucune réduction des dépenses publiques seul moyen de limiter nos déficits et la dette abyssale qui est la nôtre, qui prévoit au contraire d’augmenter encore ces dépenses, un projet qui n’a rien appris de la réalité en ce qui concerne des sujets comme la sécurité….

 

 Quels que soient ses idées ou ses souhaits j’ai bien peur que Ségolène Royal, encore moins que d’autres peut-être, ne puisse s’affranchir du programme de son parti, comme avait su le faire à une certaine époque un François Mitterrand… Incapable de s’affranchir  non plus de ses alliances qui lui lient les mains….Tu aimerais bien y croire…. Mais penses-tu vraiment qu’elle sera capable de cette ouverture conditionnelle vers l’UDF et d’autres mouvements proches du centre   que tu souhaites et qui est au cœur de la stratégie qui est la nôtre (nous avons co-signé l’article « Oui au Centre », le premier publié par ce blog…) ?

 Pour ma part, aujourd’hui, j’ai le sentiment qu’elle ne pourra s’émanciper de  son parti et donc que son éventuelle élection n’apporterait rien de plus que celle d’un autre éléphant.  Reste sa capacité, plus grande que celle des autres, penses-tu,  à battre le candidat de droite….Attendons de voir les premiers débats  et les premiers coups durs…

 

 Voilà cher Gaby, je ne veux pas ignorer et certainement pas rejeter  ce que tu, écris, mais, à ce jour,  je trouve plus utile de  m’engager pour faire avancer les idées et les objectifs qui sont les nôtres, et chercher à favoriser l’existence et le développement d’un centre gauche réaliste, novateur et ambitieux, à favoriser l’émergence d’une candidature qui pourrait l’exprimer …. C’est le combat des mois qui viennent…

 A toi.

Marc d’Héré     

 

 

 

 

Commenter cet article

MERENGUE 27/05/2006 17:32

Ségolène Royal, une candidature d'avenir et originale ? Mensonges et faux semblant. Comme l'a si bien expliqué son compagnon, le représentant du PS en 2007 sera le représentant du projet socialiste, exit donc les projets et arguments personnels.

Depuis quelques jours et semaines, Ségolène s'écrase de plus en plus devant la ligne directrice de son parti. A ceux qui croient qu'elle est un électron libre novateur, ne vous méprenez pas, elle ne sera qu'un paravent paillettes du parti bolchévique.

Exemple sur la question du mariage gay.

Dans le Parisien en Février 2006 :

"La présidente de la région Poitou-Charentes, interrogée par les lecteurs du Parisien/Aujourd’hui en France, se démarque de la position du Parti Socialiste favorable au mariage homosexuel.

La candidate à l’investiture du PS rejette l’ouverture du mariage au gays et lesbiennes "pour ne pas bousculer les repères traditionnels". "La famille, c’est un père et une mère" explique-t-elle tout en promettant que "le débat aura lieu".

Ségolène Royal plaide pour une "union" -dont elle ne définit pas le statut exact entre le PaCS et le mariage hétérosexuel- et considère que "la loi doit pouvoir créer cette union en mairie pour permettre à chacun de construire librement sa vie, à égalité de droits et de devoirs".

Hostile de longue date au mariage homosexuel et à l’adoption pour les couples gay, la responsable socialiste prend soin d’expliquer que sa réflexion "est celle d’une mère". Elle précise qu’elle "s’est toujours refusée à instrumentaliser les questions de société pour faire "dans le coup" et qu’"il faut donc procéder avec tact et doigté". Un façon, peut être, de laisser la porte ouverte à des adaptations, au cas où elle serait investie par son parti, entre ses convictions personnelles et le programme voté par le PS."

Communiqué à présent de cette semaine et totalement contradictoire  :

Dans un communiqué, Ségolène Royal, présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, a assuré les lesbiennes et les gays de sa volonté de "lutter contre toutes les discriminations".

Elle a, à cette occasion, pris officiellement fait et cause pour le mariage des couples de même sexe et pour l'adoption, après plusieurs mois de réflexion, et de déclarations souvent apparues comme contradictoires, elle s'est pourtant toujours déclarée réservée et jamais opposée contrairement à Lionel Jospin, comme ce qui a souvent pu être perçu ici ou là, sur ces deux revendications des associations LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Trans). ( Extrait tiré de chez nos amis du blog de soutien à Ségolène ).

SEGOLENE N'EST QU'UN LEURRE. MEFIEZ VOUS DES MIRAGES !!!!!!!

gala 13/05/2006 23:08

http://jeunespopulaires15eme.hautetfort.com/archive/2006/05/11/segolene-royal-elle-ne-pense-qu-a-faire-des-coups.html
Je fais la tournée des blogs pour éviter le massacre en 2007!
Il y a des gens plus sérieux à gauche que la pauvre Ségostar...

marc d HERE 13/05/2006 16:51

Tu sais bien Fred, que Nicolas Sarkozy n'a jamais eu les mains libres pour faire ce qu'il voulait....Tous les éléments institutionnels que tu peux avancer ne résistent pas devant la réalité politique.
Et il ne fait aucun doute que Sarkozy élu ferait une autre politique....Que l'on peut d'ailleurs ne pas souhaiter....mais on ne peut pas penser une seconde qu'il continuerait la politique de Chirac Villepin.
marc

Fred de "Et Maintenant ?" 13/05/2006 13:44

En même temps, Gad, le candidat de droite nous dit aussi qu'il faut une "rupture" pour construire "la France d'après"... Et à ce que je sache, il est ministre d'Etat depuis 4 ans et préside un parti qui détient seul la plus large majorité parlementaire qu'on ait vu depuis longtemps. Difficile d'avoir beaucoup plus de moyens pour mettre en oeuvre sa politique, non ?

gad 12/05/2006 21:14

Je tacherai de faire vite. Moi, une chose me fait bien rire, la gauche aujourd'hui, ne pense qu'à son élection en 2007 et nous dit qu'alors tout changera.
Mais pourquoi ne l'ont-il pas fait plus tôt? Pas besoin de longs débats, si c'était la gauche actuelle qui était capable de tout changer, ça se saurait !!!
La gauche, comme la droite parlementaire, sont au pouvoir depuis 30 ans, comment peut-on croire qu'ils vont changer tout d'un coup toute les erreurs qu'ils ont faites.
Peut-être leur discours serait-il totalement nouveau? Franchement, là encore, on l'aurait remarqué. Non il n'y a rien attendre de la gauche. Quant à la droite, elle ne peut pas gouverner, par conséquent, elle ne fait que se plier à la gauche.
J'arrête là. http://lumieresdumonde.over-blog.com .