La déclaration de principes du PS (1)

Publié le par PS. publié par Le Monde

Près d'un an après sa défaite aux présidentielles, le PS semble se décider à commencer à entreprendre la longue marche destinée à le mener à sa rénovation.
Le Monde publie dans son édition datée 22 avril, la nouvelle "déclaration de pincipes" du PS.  Cette déclaration nous intéresse car nous considérons que la rénovation du PS, serait un élément politique de première grandeur. Comptenu de la longueur du texte je le publierai en 3 fois
. ..

PREAMBULE

Le Parti socialiste plonge ses racines dans la tradition de l'humanisme et dans la philosophie des Lumières. Il fait siennes les valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité, proclamées par la Révolution française. Il est né de la rencontre entre une pensée critique, riche et diverse, et l'action du mouvement ouvrier qui, pendant deux siècles, ont porté une contestation de l'organisation sociale façonnée par le capitalisme et ont défendu le projet d'une société solidaire dont tous les membres jouissent des mêmes libertés et des mêmes droits. Il revendique le souvenir de la Commune, l'héritage de la République et de son œuvre démocratique, des grandes conquêtes sociales du Front populaire, de la Libération, de mai 1981 et des gouvernements de gauche qui se sont succédé. Il participe des grands combats politiques et intellectuels pour la liberté de l'homme, de l'Affaire Dreyfus à l'abolition de la peine de mort.

Ces ambitions sont plus que jamais d'actualité. Pour les socialistes, l'être humain est un être doué de raison, libre, un être social qui grandit de sa relation aux autres, ouvert à toutes les potentialités. C'est pour cela que les conditions dans lesquelles il vit sont essentielles. Bâtir un monde nouveau et meilleur, obéissant à la dignité de l'homme et assurant la sauvegarde de la planète, est la tâche première des socialistes, celle qui motive un engagement renouvelé pour le progrès au fil des générations, par-delà les moyens mis en œuvre, qui, eux, se formulent différemment dans le temps selon les enjeux et les problèmes.

Le socialisme démocratique veut être une explication du monde, une pédagogie de l'action, un avenir pour l'humanité. Sa nature est "d'aller à l'idéal et de comprendre le réel ", d'inventer le futur et de travailler dans le présent, d'assumer les tensions et les contradictions qui en résultent et font la vie humaine.

1 – NOS FINALITÉS FONDAMENTALES

ART. 1 Etre socialiste, c'est ne pas se satisfaire du monde tel qu'il est. L'idée socialiste relève, à la fois, d'une révolte contre les injustices et de l'espérance pour une vie meilleure. Le but de l'action socialiste est l'émancipation complète de la personne humaine et la sauvegarde de la planète.

ART. 2 L'égalité est au cœur de notre idéal. Cette quête n'a de sens que par et pour les libertés. Egalité et liberté sont indissociables. Aux injustices et aux violences du monde, l'idée socialiste oppose un engagement pour une humanité libre, juste, solidaire et respectueuse de la nature. Elle porte un message universel, dès lors qu'il s'agit de défendre les droits fondamentaux de chacun et de tous. Pour les socialistes, ces objectifs ne peuvent être atteints à partir du fonctionnement spontané de l'économie et de la société. La redistribution permanente des ressources et des richesses est nécessaire pour donner une réalité à l'égalité des droits, offrir à chacun les chances de conduire sa vie, et réduire les écarts de conditions.

ART. 3 Le développement durable doit permettre de répondre aux besoins du présent, sans compromettre l'avenir des générations nouvelles. Les finalités du socialisme démocratique, l'émancipation humaine, portent pleinement la volonté de préserver notre planète aujourd'hui menacée, de protéger et de renouveler les ressources naturelles, de promouvoir la qualité de l'environnement. Cette nécessité demande des réponses qui ne privilégient pas la rentabilité immédiate, concilient les intérêts particuliers et l'intérêt général, le développement et l'écosystème. Conscients de l'étroite interaction des activités humaines et des écosystèmes, les socialistes inscrivent la prise en compte de la planète au même rang de leurs finalités fondamentales que la promotion du progrès des sociétés humaines et la satisfaction équitable de leurs besoins.

ART. 4 Le progrès, synonyme d'amélioration de la vie humaine, est une valeur fondamentale pour les socialistes. Ils pensent que l'exercice de la raison doit être accessible à tous, acceptable par tous, applicable à tout. Ils promeuvent la connaissance, l'éducation, la recherche, la culture. Ils veulent mettre les avancées scientifiques et technologiques au service des hommes et de la planète. L'expansion technologique, le développement des nano et biotechnologies, l'ingénierie génétique posent des questions essentielles pour l'avenir de l'humanité. Le mérite du principe de précaution est de permettre de faire des choix collectifs, à travers l'arbitrage des choix politiques, qui subordonnent l'acceptabilité des risques, inséparables du développement de la science, à l'utilité des innovations et à la légitimité de leur utilisation. Le progrès économique et social ne peut plus être apprécié à l'aune de la seule croissance de la production marchande, mais doit l'être à l'aide des indicateurs reflétant la qualité effective des conditions d'existence et de travail des individus.

ART. 5 La démocratie représente, à la fois, une fin et un moyen. Elle incarne une valeur et un combat universels. Elle conditionne la nature même de l'action socialiste. Elle ne se résume pas à une méthode. Etre socialiste, c'est penser que les hommes et les femmes décidés à agir ensemble peuvent influer sur l'évolution de leur vie, de leur société et du monde. Notre socialisme est une conception et une pratique de la citoyenneté dans tous les domaines et sous toutes ses formes. Démocratie politique et démocratie sociale, démocratie représentative et démocratie participative forment un tout pour permettre la délibération et la décision collectives......

(A suivre)

Parti socialiste. Publié par Le Monde daté du 22 04

Publié dans Vie politique

Commenter cet article

Grain de Sable 21/04/2008 19:01

Si le PS veut remonter la pente voila de quoi il doit se préoccuper :http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/04/21/l-inflation-demoralise-les-consommateurs_1036421_3234.html#ens_id=1014317

marc d Here 21/04/2008 16:27

Relisant ce texte, quelque chose encore me gêne: Des notions fondamentales comme celles de responsabilité et de  concurrence ne sont  pas citées dans cette déclaration. J'ai bien peur que finalement ce texte ne soit qu'une adaptation à la social démocratie, notion totalement dépassée. Révolutionnaire quand toute l'Europe de gauche était sociale démocrate les socialistes Français risquent de s'affirmer les derniers sociaux démocrates dans une Europe où la gauche est sociale libérale!  

marc d Here 21/04/2008 14:17

A peu près n'importe qui pourrait signer un tel texte. Quelques remarques pourtant:  Difficile de souscrire à l'approbation sans critique de la politique de tous les gouvernements de gauche depuis 81. Rien sur la décolonisation quand il s'agit des grands combats et des libertés.... Pas de hiérarchie dans les concepts ce qui fait que le texte peut tout signifier ou tout permettre ex: égalité des droits, des chances, des conditions.....Quand on sait à quel point l'égalité des chances par exemple si elle est privilégiée peut conduire à des politiques bien différentes d'une stricte égalité des droits ou des situations...Même chose pour démocratie politique et sociale, représentative ou participative.....Principe de précaution?....Attention, jusqu'où?.....il faudra voir dans la suite du texte si des précisions sont apportées....Jusque là, bien banal (mais c'est mieux que la déclaration précédente, les notions de révolution ou de dépassement du capitalisme ont l'air d'être abandonnées).