Pourquoi je vote Ségolène Royal

Publié le par Paul Raveaud

Paul Raveaud est un vieux copain rocardien……Nos routes politiques ou associatives se sont souvent croisées et  nous avons mené bien des combats communs…..Aujourd’hui, nos positions sont différentes concernant l’élection présidentielle…..ce qui ne m’empêche pas de lui donner la parole et de publier le texte qu’il m’a adressé….

 

 

Dimanche prochain, le 22 avril, chacune et chacun de nous, par le choix de son bulletin de vote, va contribuer à décider qui sera, le 6 mai,  élu(e)  à la présidence la république.

 

 

Chacun connaît l’importance de ce choix : l’élection présidentielle de 2007 est sans conteste la plus importante depuis 1981 : en 25 ans, ¼ de siècle, notre pays à profondément changé, comme ont profondément changé l’Europe et le monde. 

 

Des changements considérables :

 

-          une France devenue urbaine, avec la juxtaposition de cœurs de villes riches, équipés, rayonnants, et des territoires où se cumulent les pauvretés, les handicaps, les déshérences…là où se trouvent massivement la jeunesse et les couches populaires

 

-          Une Economie en pleine transformation : tertiarisation (les employés ont remplacé progressivement les ouvriers), financiarisation de l’économie avec changement du pouvoir dans les entreprises, changements technologiques majeurs dont Internet n’est que la face visible, avec l’apparition de nouvelles qualifications, l’exigence de salariés formés différemment, et en même temps le maintien d’un chômage de masse, notamment chez les jeunes, la précarisation progressive du contrat de travail (depuis 1995, 40% des embauches se font sur contrat précaire)  une répartition de la valeur ajoutée qui se fait au détriment des salariés

 

-          Une évolution démographique forte : allongement de la durée de la vie, véritable avancée et en même temps obligation de repenser notre système de retraite, de prendre en compte les nouvelles dépendances, de revoir notre politique sanitaire et sociale

 

Ces changements, source d’inquiétudes fortes, se produisent dans le cadre d’une Europe devenue elle-même source d’inquiétude si ce n’est de rejet : passage de 12 à 15, puis, effondrement du communisme aidant, à 25 et bientôt à 27 voir plus…Un élargissement indispensable, comment refuser l’adhésion des nouvelles démocraties…mais mal préparé, mal organisé, non assumé politiquement, avec des moyens insuffisants, ce qui encourage les populismes à l’Est et le rejet à l’ouest…

 

 

Enfin ces changements se font dans un contexte international marqué par :

 

-          la mondialisation de l’économie, créatrice de richesses et de nouveaux échanges, mais qui s’opère de façon déséquilibrée, parfois brutale et nous concerne directement

 

-          le développement de nouveaux déséquilibres régionaux, de mouvements obscurantistes et terroristes qui se nourrissent du sous développement (culturel, économique, social)

 

-          la prise de conscience que notre planète est fragile et que notre modèle  de développement a ses limites : changements climatiques, fin prochaine des énergies fossiles, et est ainsi menacé en tant que tel.

 

Dans ce contexte, chacun est conscient de l’importance de la prochaine élection présidentielle : en témoignent les participations massives aux réunions politiques, y compris au niveau local, les débats sur les lieux de travail, au café…en même temps, rarement l’indécision aura été aussi forte : en effet les enjeux sont considérables, et il convient de voter juste !

 

 

Pour contribuer à la réflexion de chacune et chacun, j’ai décidé de faire connaître les raisons majeures pour lesquelles,  le 22 avril, je voterai Ségolène Royal :

 

 

 

 

 

Trois raisons s’imposent :

 

 

1)      RESTAURER L’ESPOIR POUR CONSTRUIRE L’AVENIR

 

 

La première urgence est de répondre aux inquiétudes, fortes,  de nos concitoyens, de décider d’orientations et de mesures qui permettront de restaurer l’espoir, condition indispensable pour construire, investir, se projeter dans l’avenir, prendre des risques…

 

 

Vous connaissez les propositions de Ségolène Royal ; je rappellerai simplement les nombreuses orientations et mesures susceptibles de :

 

 

 

-          Restaurer l’espoir des familles et principalement celui des jeunes : dans le domaine de l’éducation, depuis le service public de la petite enfance jusqu’ aux moyens décents enfin accordés à la recherche et l’enseignement supérieur, sans oublier le soutien scolaire qui sera mis en place sous l’autorité publique  au profit des enfants qui en ont réellement besoin ! espoir aussi pour de très nombreuses personnes âgées avec revalorisation immédiate des petites retraites !

 

 

-          Restaurer l’espoir d’une relation enfin positive et dynamique entre l’économique et le social : dialogue social sur le partage des richesses, mise en place d’une sécurité sociale professionnelle,  mesures incitatives à l’emploi, mais aussi et tout autant soutien aux entreprises qui créent, innovent, se battent pour affronter positivement la concurrence internationale, soutien majeur aux petites entreprises mais aussi relance d’une réelle politique industrielle

 

 

-          Restaurer l’espoir de participer concrètement au développement durable de notre planète : par un investissement massif dans les énergies renouvelables (préparer dès à présent l’après pétrole), dans les pratiques qui permettront de réduire considérablement le rejet des gaz à effet de serre (logements, transports) et plus largement en mettant au cœur de notre économie (agriculture, industrie) l’exigence environnementale.

 

 

-          Restaurer l’espoir de mieux vivre ensemble ! Cette orientation est majeure. Elle ne pourra pas être le fait de ceux qui opposent les uns aux autres, les français et les immigrés, les salariés et les chômeurs, les jeunes (ou certains d’entre eux) et la société. Seule Ségolène Royal propose des orientations claires en termes d’éducation, de justice, mais aussi de tranquillité publique. Seule elle propose très clairement et avec courage, de lutter contre toutes les formes de violence, je dis bien toutes et contre la première d’entre elles,  la plus dégradante, la plus insupportable à notre époque : la violence physique et morale faite aux personnes et notamment aux femmes.

 

 

 

2)      REDONNER A NOTRE PAYS UN ROLE ACTIF ET EFFICACE A     L’INTERNATIONAL,  FONDE SUR NOS VALEURS

 

 

Dominique Strauss Khan le dit souvent, et à juste titre : notre pays est un pays  comme les autres mais pas tout à fait ! Par son histoire, les Lumières, la Révolution Française , l’invention de l’Etat de droit, la laïcité,… la France est porteuse de valeurs que résument admirablement ces beaux mots qui sont au fronton de nos édifices publics : liberté, égalité, fraternité.

 

Par son histoire plus récente la France doit aujourd’hui assumer des responsabilités :

 

 

-          En Europe, en reprenant une place active – place abandonnée honteusement par J.Chirac  -  pour à la fois répondre à l’urgence et construire l’avenir. Répondre à l’urgence par des propositions élaborées avec nos partenaires les plus importants pour remettre en marche dès que possible une Europe aujourd’hui en panne. Construire l’avenir autour d’orientations claires : une Europe économique et sociale, de la création et  de la solidarité, une Europe politique forte,  facteur d’équilibre et de paix dans le monde, une Europe, enfin, tant attendue,  des citoyens et de la démocratie.

 

 

-          Dans ses rapports avec les pays en voie de développement  et  principalement L’Afrique : qui ne voit que l’heure est venue de changer radicalement nos rapports avec ces pays ? de jeter aux oubliettes ce que d’aucuns ont appelé «  la Françafrique  » ? d’inventer des rapports de co-développement, des pratiques d’échanges, de coopération fondées sur un égal respect et sur un objectif de contribuer concrètement au développement humain ? Ce sera difficile, long.. les intérêts en jeu, en  France et parmi les bourgeoisies locales,  sont considérables.. les lobbies se défendront avec acharnement. Il nous faudra pour cela nous un pouvoir fort, solidement ancré sur nos valeurs, et capable de mobiliser les citoyens, les associations, les entreprises responsables, les institutions, mais aussi d’autres pays vers cet objectif majeur. Qui d’autre aujourd’hui que Ségolène Royal peut le faire ?

 

 

-          A l’international : Loin de l’attitude d’un France hautaine, sure d’elle-même, et agissant, comme ces dernières années,  dans un splendide isolement, la France doit retrouver un rôle actif, en relation avec ses partenaires, européens notamment, mais pas exclusivement, pour peser en faveur d’une mondialisation régulée (OMC), en faveur du développement  durable de la planète (notre village à tous !) et en faveur de la paix : qui ne voit l’importance d’initiatives que notre pays pourra proposer à nos partenaires pour favoriser le nécessaire compromis entre Israël et La Palestine  ?

 

 

 3)   RENOUVELLER  ET  ENRICHIR NOTRE DEMOCRATIE

 

 

 

Notre monde change ! Les citoyens également. Mieux formés, mieux informés, conscients de la complexité du monde, ils refusent les solutions imaginées en dehors d’eux, sans qu’ils soient consultés ! De même ils rejettent de plus en plus des pratiques politiques d’un autre âge où se conjuguent cumul des mandats, notabilisation de l’exercice du pouvoir, captation des postes de décision par les seul hommes ou presque !

 

Ségolène Royal a saisi la gravité du divorce civique qui s’est instauré dans notre pays, et propose des orientations fortes, novatrices, dans le but de mettre notre démocratie en phase avec son temps !

 

 

-          moderniser nos institutions et l’exercice du pouvoir en instaurant, enfin (!), le mandat unique pour les parlementaires. Mesure indispensable et urgente pour que le parlement retrouve son rôle, pour que les parlementaires, tout à leur mission de représentants de la nation (et non d’intérêts locaux) consacrent leur intelligence et leur temps à l’élaboration de la loi, au contrôle de son application et à son évaluation. Qu’ils reprennent enfin le pouvoir qui leur a été confisqué dans le cadre de la Vème République par l’exécutif et l’appareil d’Etat. Le mandat unique ce sera aussi un parlement plus diversifié et une forte avancée vers la parité ! N’oublions pas qu’aujourd’hui nous sommes quasiment les derniers de la classe en Europe pour ce qui concerne la part des femmes à l’Assemblée Nationale !

 

 

-          associer les citoyens au travail législatif, par la possibilité, pour un million de citoyens de déposer une proposition  de loi et meilleure représentation des citoyens par l’introduction d’une part de proportionnelle.

 

 

-          Instaurer la démocratie participative à tous les niveaux de la vie publique. Expérimentée depuis quelques années notamment à travers les conseils de quartier ou les conseils de développement, dont l’instauration a été le fait de la gauche, la démocratie participative sera instaurée à tous le niveaux de l’action publique. Sous une forme adaptée, les citoyens seront conduits à donner leur avis mais aussi à formuler en cours de mandat leur appréciation sur les politiques mises en œuvre (« jurys citoyens »)

 

 

Ségolène Royal formule de nombreuses autres propositions,  notamment dans le champ de la démocratie sociale, de la lutte contre les discriminations, de la laïcité. Elles ont un seul et même objectif : transformer les conditions d’exercice du pouvoir, pour qu’il soit effectivement en capacité, dans le cadre d’un dialogue permanent avec les citoyens et leurs représentants (syndicats, associations..), d’impulser et de mener à bien, les réformes tant attendues !

 

 

Restaurer l’espoir pour construire l’avenir,

 

Redonner à notre pays un rôle actif et efficace à l’international, fondé sur nos valeurs,

 

Renouveler et enrichir notre démocratie,

 

 

Voilà trois belles et bonnes raisons de voter pour Ségolène Royal le 22 avril prochain.

 

 

Mais il en est une autre

 

 

Pour la première fois de notre histoire, une femme est en capacité d’être élue Présidente de la République  !

 

 

J’entends les objections ! « Nous ne voterons pas pour elle d’abord parce que c’est une femme ». Certes, chers amis, nous faisons campagne et nous voterons pour Ségolène Royal d’abord parce qu’elle a été désignée par les militants du Parti Socialiste, au terme d’un débat interne qui a fait l’honneur du PS et où Ségolène Royal a obtenu une large majorité de suffrages ! Nous voterons pour elle parce qu’elle incarne l’espoir de la gauche, d’une gauche moderne, responsable,  qui veut être en phase avec son temps !

 

Mais il n’est pas indifférent que notre candidat soit une femme. Et il est encore moins indifférent qu’elle soit en capacité d’être élue !

 

 

Nous voyons bien chers amis ce que produira son élection, dans un pays où hier, une jeune fille a été lapidée, où chaque jour des femmes sont victimes de violences, où il existe encore 30% d’écart pour ce qui concerne les salaires, dans un pays où  les postes de pouvoir, dans les entreprises, les grandes administrations,  l’université, les hôpitaux, le parlement, les institutions publiques….sont en large majorité occupés par des hommes !

 

 

Un vent de modernité se lèvera sur notre pays,  les combats que mènent les femmes depuis des années  trouveront un souffle nouveau – je pense aux combats courageux que mènent de nombreuses jeunes femmes dans les cités – oui l’élection d’une femme à la magistrature suprême provoquera une formidable onde de choc !

 

Et dès le 7 mai l’envie de construire un monde meilleur gagnera notre pays !

 

 

Chers amis, nous pouvons, si nous le voulons, aider Ségolène Royal non seulement à être présente pour le second tour,  mais à créer, dimanche 22 avril au soir, la surprise.

 

En tête au soir du premier tour, ou pour le moins bien placée, elle créera une fabuleuse dynamique ! Non seulement la rejoindront celles et ceux, de plus en plus nombreux,  qui ne veulent pas voir Nicolas Sarkozy élu, mais la rejoindront celles et ceux qui veulent participer à récréer l’espoir,  à construire une vie nouvelle pour eux, pour leurs enfants, celles et ceux,  qui aspirent à un pays où nous saurons mieux vivre ensemble !

 

 

Un  pays où nous saurons construire l’avenir, cet avenir que chacune et chacun de nous désire !

 

 

Le 22 Avril, ensemble, nous voterons Ségolène Royal !

 

 

Paul Raveaud

 

Président de « Réseau Démocratie et Politique »

 

Commenter cet article

sab 22/04/2007 15:48

moi je dis que vous faites une grosse erreur mais chacun a son opinion

Erasme de Metz 20/04/2007 23:07

Cette ouvrture vous honore. et je ne doute pas que nous nous retrouverons bientôt.
Merci à Marc d'héré pour les commentaires qu'il a pu mettre sur mon blog.
Nos échanges furent parfois vifs, mais toujours respectueux...merci
et bonne chance

marenthier 20/04/2007 17:50

j'ai apprécié qu'enfin quequ'un ,parle de l'europe et de la place que la France doit avoir.Que l'on parle des problèmes du présent,mais que l'on oublie pas le futur.J'espère que la candidate que vous soutenez passera de ses belles promesses en actes immédiats,si elle est élu.Car,je ne cache pas déception passer et présent des gouvernement successif.Enfin,j'avoue que je reste supris du peu place que l'on accorde à l'europe,alors que celle ci est responsable de 60% de notre législation pour le pire mais aussi pour le meilleur,notamment au niveau de la protection de l'environnement.
                                    Thierry Marenthier

marc d'Here 20/04/2007 09:43

Bien entendu je ne suis pas d'accord avec le texte de Paul et je ne pense absolument pas que Ségolène Royal ait la volonté et surtout la capacité, du fait de ses alliances, d'aller dans le sens d'une rénovation nécessaire de la politique de la France. Mais je dois rendre un hommage à Paul c'est un des rares défenseurs de Royal qui , sur ce blog ou ailleurs , donne des arguments positifs (discutables mais positifs) de voyer pour elle au lieu de se contenter d'attaques contre Bayrou ou, surtout, Sarkozy......Merci pour cette contribution au débat....

Paul Raveaud 19/04/2007 21:57

Merci Marc, d\\\'avoir publié mon texte sur votre blog. J\\\'apprécie ta démarche et je sais que le moment venu, les réformistes que nous sommes nous retrouverons pour contribuer ensemble à construire les réponses politiques en phase avec les attentes de notre temps.
Paul