Le Pen, la gauche et Sarkozy

Publié le par marc dHERE

Hollande essaie depuis quelques jours d’agiter l’épouvantail Le Pen, reprenant ainsi les vieilles recettes pour tenter d’affaiblir le candidat de l’UMP et redonner de l’air à la candidate PS.  Cela m’amène, à la lumière de l’histoire des dernières années, à tenter de décrire la situation actuelle, du moins telle qu’elle m’apparaît.

 

La gauche socialiste  a longtemps été l’alliée « objective » du Front National et de Le Pen car leur progression diminuait les voix qui auraient pu  se porter sur la droite traditionnelle et  la diabolisation de Le Pen rendait impossible toute alliance avouée de la droite avec l’extrême droite…..Les voix d’extrême droite représentaient donc  un matelas inutilisable par la droite, un matelas de voix « perdues » pour la droite et l’intérêt du PS était donc que ce matelas soit le plus important possible…….Les plus de quarante ans n’ont pas oublié la tactique Mitterrandienne (bien relayée par les Mauroy, Jospin et Fabius), consistant à mettre dans le débat électoral, quelques semaines avant des élections nationales la question du droit de vote des immigrés par exemple…..ce qui permettait à Le Pen de se manifester avec véhémence et de rassembler autour de lui tous ses électeurs potentiels. Et dans les cas désespérés, la gauche imposait la proportionnelle intégrale comme en 1986 ce qui permettait à Le Pen d’obtenir des dizaines de députés, diminuant du même coup la majorité parlementaire de droite….Seul, à l’époque, Rocard avait protesté et démissionné du gouvernement….. Et puis catastrophe en 2002, ce jeu dangereux et pas très digne, se retournait contre le PS et Le Pen, engraissé par ses soins, éliminait Jospin…….juste retour de bâton de l’histoire…

 

Aujourd’hui où en est-on ? Vraisemblablement Le Pen ne sera pas au second tour pour une raison simple : Sarkozy lui prend une grande partie de son électorat…..Et il faut avoir une drôle de conception de la politique pour ne pas se réjouir de voir des électeurs rentrer à nouveau dans le jeu républicain et abandonner l’extrémisme…..

 

Alors, comment faire pour priver Le Pen d’une grande partie de ses voix…..Et bien il faut faire comme Mitterrand l’avait fait avec le Parti communiste  dans les années 70/80…..S’en approcher pour l’étouffer….Mitterrand était allé jusqu’à s’allier avec le PC et adapter son programme aux exigences communistes, ce qui était cher payé (pour la France ), mais le résultat avoué a été atteint et deux millions d’électeurs du PC se sont mis à voter PS…..

 

Sarkozy a exactement le même but, vis-à-vis du FN, il le dit « ce n’est pas Le Pen qui m’intéresse, c’est son électorat » ce qui rend fou de rage Le Pen qui,  depuis qu’il constate que Sarkozy est en train de réussir son hold-up, l’agonit d’injures (comme l’avait fait dans les mêmes circonstances le PC vis-à-vis de Mitterrand). Pour parvenir à vider le FN de ses électeurs Sarkozy prend cependant  moins de risques pour la France. Il ne remet pas en cause son projet ou son programme, et se contente d’adopter un certain ton, quelques expressions, qui certes sont très déplaisantes pour nous (parfois inacceptables)…..mais ne l’engagent pas concrètement et suffisent à affaiblir Le Pen…… Et puis au second tour, il sera temps, toujours avec le même programme d’adopter un ton plus consensuel, plus proche de ce qu’il est, pour essayer de rassembler au centre….

 

 

Voilà, comment,  tout en faisant prendre moins de risques à la France ,    en maintenant l’essentiel de  son programme (que l’on peut discuter et refuser),   Sarkozy adopte  exactement, pour affaiblir l’extrémisme de droite, la méthode de Mitterrand pour affaiblir l’extrémisme de gauche….

 

Ce n’est là que mon interprétation des choses…..D’autres pourront en avoir une autre et penser que la proximité réelle de Sarkozy avec Le Pen est plus grande que la proximité de Mitterrand avec le PC, en tous cas plus grande que je ne le crois……On peut bien évidemment en débattre…..Mais les résultats du premier tour, l’examen des programmes, et les déclarations de la campagne du second tour contribueront à  nous éclairer.

 

 

 

 

 

Marc d’Héré

 

Publié dans Vie politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc d' Héré 24/04/2007 08:09

On te sent regretter le bon vieux temps où Le Pen faisait 18%....Beaucoup à gauche doivent aussi le regretter....
Pour ma part je préfère le voir à 10. Et il me paraît évident que cette chute est davantage due à Sarkozy (merci NS) qu'à d'autres....Alors disons-le!

bouquery 24/04/2007 07:41

Les électeurs de LePen ont choisi. Ils sont redevenus républicains, merci NS (notre Seigneur). Ils pourront donc se passer d'un peu de proportionnelle . Et un aveu, trois patères pour accrocher leur veste.  jmb

JAULIN 18/04/2007 14:45

Une "certaine gauche" refuse obstinément de vouloir comprendre les raisons  essentielles qui poussent certains de nos compatriotes, tout à fait respectables par ailleurs, à voter Le Pen.
Ces raisons, quelles sont-elles ?
1) Une immigration "incontrôlée",
2)  Un "sentiment d'insécurité" et surtout d'impunité des délinquants et des fauteurs de trouble....
Cette réalité-là n'est pas uniquement celle des "banlieues" et des cités...En province, dans beaucoup de nos villes et de nos campagnes, un certain nombre de nos concitoyens sont exaspérés d'entendre les mêmes leçons de morale de la part de la "pensée unique et du politiquement correct..."
Et bien moi, je dis qu'on peut être de gauche et vouloir l'ordre, la sécurité, rappeler chacun à ses devoirs avant de penser à ces droits.. etc
D'ailleurs, si SR s'est "envolée" en début de campagne, c'est bien uniquement sur les thèmes de l'ordre, de la justice, du retour de l'autorité et des valeurs familiales.
Il est temps d'ouvir les yeux....
Gérard JAULIN - IES Normandie

bouquery 18/04/2007 12:57

Le fond ? Admettons... Yann fait bien la balance ! Sur la forme ce qui ne me va pas c'est que ne montrer que du NS et+/- de SR au 2nd tour ce n'est pas être cohérent avec le choix affiché de FB au 1er.  jm

marc d HERE 18/04/2007 12:25

.....Je reviens.....Non ce n'est pas orchestré.....tu me croiras je le pense.....
Un article pour Royal va suivre ( te voilà heureux) et même, si j'en reçois un, il y aura un nouvel appel à voter Bayrou.....Au fait, c'est bien Bayrou mon candidat au cas où tu ne l'aurais pas remarqué