Ramener à gauche le vote populaire

Publié le par Désirs d'avenir

Nous sommes souvent critiques sur ce blog, pour Ségolène Royal…..mais elle représente une candidature de gauche que l’on ne peut ignorer, pas plus que nous ne devons la condamner de manière systématique….ce qu’heureusement nous ne faisons pas.   Aujourd’hui, nous lui donnons la parole en publiant grâce à « Désirs d’avenir » une de ses récentes interventions…. 

 

 

Ségolène Royal réunissait samedi 16 décembre à Paris les premiers secrétaires fédéraux du Parti socialiste et les responsables des comités locaux Désirs d’avenir….Elle a notamment déclaré :

“Droite et Gauche, aujourd’hui, sont à égalité dans les starting blocks. Tout va se jouer dans la campagne, avec une exigence plus forte à notre égard que pour la droite.

 

 

L’état de la France n’est pas bon. Il y a de multiples fractures, il y a de multiples ruptures, il y a une montée des brutalités et des violences. Parallèlement on voit monter une forme de crédibilité du Front national.

 

 

Ramener à gauche le vote populaire il est là l’enjeu de 2007,  nulle part ailleurs.

 

 

La façon dont nous allons nous adresser aux Français les plus éloignés de la politique va compter énormément. Il faut s'adresser en priorité à cette France qui pense ne compter pour rien: les travailleurs pauvres, les invisibles, les gens de peu, ces millions de Français victimes de la politique de la droite, qui n'ont pas envie de voter ou iront vers les extrêmes si notre campagne ne répond pas à leurs préoccupations. Tout l’enjeu de cette campagne est de raccrocher les Français qui décrochent vers le mouvement de la France qui avance. Si on arrive à faire ce lie et à être crédibles dans les propositions que nous ferons, à ce moment là les gens nous feront confiance.

 

 

Nous allons construire le projet présidentiel avec les Français. Nous allons organiser jusque début février des débats participatifs dans toute la France. Pour attirer dans ces réunions des Français qui ne sont jamais venus dans une campagne, je vous demande d'être imaginatifs. Trouvez des lieux sympathiques. Ça peut être des petites micro réunions dans un quartier, dans une rue, dans un bistrot, dans un appartement. Pourquoi pas une tente itinérante qui va dans des quartiers populaires ? Pas de bla-bla, pas de discours pour rien, pas de formules recuites! Ecoutez attentivement les mots que disent les gens, à côté de vous, dans votre famille, chez vos voisins, dans vos quartiers, chez les commerçants. Notez-les, parce que là on est dans la vérité de ce que les gens pensent. Il faut que ça soit joyeux, et même ludique. Les gens attendent désespérément un changement des pratiques politiques. Cette démarche, ne la négligez pas.

 

 

Après cette phase d’échange avec les Français, nous établirons en février une hiérarchie des priorités. Cette campagne sera sérieuse, joyeuse, belle, créative. Elle sera imaginative et elle sera gagnante.

 

 

Ségolène Royal

Commenter cet article

marc d HERE 30/01/2007 18:22

Encore du boulot pour Ségolène Royal.......
Nicolas Sarkozy l'emporterait sur Ségolène Royal au second tour de l'élection présidentielle par 54% contre 46%, selon un sondage IPSOS réalisé les 26 et 27 janvier, à paraître jeudi dans Le Point.
Au premier tour, le candidat UMP progresse de 3 points à 35%, tandis que sa concurrente PS recule de 3 points à 26%.
 

marc d HERE 15/01/2007 11:20

L'intuition de Ségolène Royal est bonne....Pour gagner la gauche devra ramener à elle les catégories populaires.....Malheureusement le PS a sans doute choisi la candidate la moins apte  - par son style, son langage, les mesures qu'elle préconise (quand elle dit quelque chose...) - à le faire.
Un sondage paru ce jour dans Libération (et fait avant l'intronisation de Sarkozy) montre que Sarkozy est passé devant elle pour la prise en compte des catégories populaires (et notamment dans les réponses des ouvriers et employés).  La même question posée par le même institut il y a un mois mettait Ségolène Royal très  loin devant Sarkozy.......
Comme le dit Laurent Joffrin (directeur de Libé et homme de gauche s'il en est,  dans son éditorial, la candidate  qui est "à l'écoute" , "reste muette ou appelle ses anciens concurrents à la rescousse pour combler ses manques, ........Au secours la gauche se tait."

Eric Ascensi 12/01/2007 16:55

Ségolène rentre de Chine et, en ce qui me concerne, je ne porterai plus dejugement sur cette candidate qui demeurera presque intouchable jusqu'auscrutin - d'ailleurs il faudrait absolument qu'elle aille se montrer àCalcutta vêtue d'un Sari avec un point rouge sur le front -Pour la comparer à Mitterrand, dont elle n'a pourtant pas la carrure, jedirais en paraphrasant Giscard et son "vous n'avez pas le monopole du cœur"qu'elle a justement réussi ce tour de force et même davantage. SégolèneRoyal aura sans doute, jusqu'au jour du scrutin, LE monopole du cœur et durêve. Mais le "monopole" qui la fera gagner est l'identification à unemajorité français à travers leur plus grand dénominateur commun la"gentillesse politique" - la "méchanceté" étant incarnée, on le sait, parJean Marie Lepen. Dès lors on imagine facilement le bien et le mals'affrontant dans un second tour titanesque et chargé de symbolessimplistes.Seul un Nicolas Hulot pourrait lui ravir des voix à Madame Royal, grâce àdeux qualités majeures : "Ushuaïa" et "les visiteurs du mercredi". Pour entrouver l'explication subliminale il vous faut aller visiter les archives del'INA et constater à quel point cet individu sympathique est désormaisdevenu un personnage familier pour chacun d'entre nous.Allez basta, je dépose mon billet chez les bookmakers londoniens et je donneSégo gagnante sur le fil !

marc d HERE 11/01/2007 10:34

Toujours dans les déclarations "surpenantes" de Madame Royal....
La candidate PS a surpris en comparant les justices chinoise et française.
 
TOUT AU LONG de son voyage en Chine, Ségolène Royal a affiché sa volonté de « ne pas (se) poser en donneuse de leçons ». C'est au nom de cette attitude de « recherche de dynamiques positives » que, lors de sa conférence de presse finale, mardi, elle a donné acte à la justice chinoise de sa rapidité. « J'ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu'en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison », a-t-elle déclaré. Un satisfecit surprenant dans un pays régulièrement dénoncé notamment pour ses violations des droits de la défense.
 
C'est un avocat d'affaires français qui avait glissé cette réflexion à Royal lors d'un dîner organisé par la chambre de commerce française à Pékin. « Je le trouve très optimiste », tempérait hier l'avocat Jean-Pierre Mignard, membre de la délégation de Royal, et ancien défenseur des manifestants de la place Tiananmen, qui reconnaît que « rapidité ne veut pas dire qualité ».
 
Pour Patrick Devedjian, député UMP mais aussi avocat, « il ne faut pas confondre rapide et expéditif ». Et au moment où la France s'apprête à modifier sa Constitution pour y inscrire l'interdiction définitive de la peine capitale, Devedjian insiste : « Si elle a pensé à la peine de mort, c'est affreux. Si elle n'y a pas pensé, c'est pire. »

marc d HERE 09/01/2007 18:21

....La suite du précédent message n'était pas passée...
En réponse à cette enquête Ségolène Royal a répondu "qu'elle poursuivait sa réflexion " sur ce sujet......