La campagne de Bayrou ne va pas être facile

Publié le par marc dHERE

François Bayrou s’est déclaré candidat à la présidentielle samedi dernier, suivant de quelques heures l’officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy. Ces deux gestes, qui  étaient attendus,  marquent le vrai démarrage de la précampagne. Les principaux acteurs sont maintenant et de manière officielle en place.

Comme tout le monde, nous avons évoqué  à de multiples reprises dans ce blog les candidatures de Nicolas  Sarkozy et de Ségolène Royal, et assez peu celle de François Bayrou. Nulle volonté d’ostracisme à cette situation, d’autant moins que nous regardons avec sympathie et réel intérêt la candidature du leader de l’UDF, qui refuse la caricaturale  et souvent  stérile  opposition entre la Gauche et la Droite ….ce que nous ne pouvons qu’approuver, la création d’IES s’étant faite en partie pour des raisons analogues. Si nous parlons davantage des deux autres candidats c’est parce qu’ils ont tendance à occuper tout l’espace. Pas seulement l’espace médiatique mais aussi l’espace politique. Et cette situation va rendre difficile la campagne de François Bayrou, rendre moins évidente la nécessité de sa candidature.

La candidature de François Bayrou se justifierait totalement et serait grandement facilitée si la campagne opposait les traditionnels candidats de gauche et de droite (type Jospin Chirac en 2002),  au pouvoir depuis toujours,  figés dans leurs dogmes, prisonniers de leurs appareils, répétant leurs vieilles recettes et alignant les   promesses auxquelles les Français ont depuis longtemps cessé de croire …. C’était depuis des années la situation, à chaque élection importante  législative et présidentielle.  Si cela s’était à nouveau produit dans cette élection présidentielle, alors  François Bayrou avait, de manière évidente, sa place, son rôle, son utilité pour dire « assez de ce jeu, assez de ces acteurs,  il faut une nouvelle donne »….

Mais aujourd’hui les choses sont quelque peu différentes. Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont tous deux  d’une génération nouvelle et  n’apparaissent pas usés par le pouvoir….S’ils sont clairement à droite pour l’un et à gauche pour l’autre, l’un et l’autre n’hésitent pas à dynamiter les dogmes de leurs camps respectifs, renouveler profondément les idées et les propositions, quitte à adopter des mesures qui pourraient être celles du camp d’en face.  L’un et l’autre montrent une réelle volonté de rénover leurs familles politiques, sont attentifs aux problèmes concrets des Français et sont plutôt des adeptes du parler vrai…. 

Face à cette situation, le discours de François Bayrou perd, reconnaissons le, de sa pertinence…du moins s’il ne le fait pas évoluer. Au lieu de se tenir à ce discours principalement  négatif, ni la droite ni la gauche,  ni l’un ni l’autre, assez de ces candidats qui s’imposent  ou que l’on impose…. 

Il lui faut trouver un discours positif et offensif. Montrer ce qu’un centre ouvert et prêt à largement coopérer pourrait apporter de neuf….Montrer que loin d’être une droite molle ou une gauche affadie, ce à quoi on le résume souvent, le centre social, libéral et européen peut apporter un  dynamisme nouveau à notre société et à notre économie….. Le vote Bayrou doit être un vote d’adhésion à un projet novateur et à des mesures fortes et non une situation de repli pour ceux qui ne veulent ni du PS ni de  l’UMP, à ceux qu’une certaine légèreté de Ségolène Royal et une trop forte autorité de Nicolas Sarkozy inquiètent.

Ce sera difficile,  mais c’est à cette seule  condition que le vote pour François Bayrou pourra rencontrer une véritable adhésion et devenir, peut-être, une véritable  chance pour la France.

Marc d’Héré

Commenter cet article

marc d HERE 16/12/2006 10:28

Réunion du parti radical aujourd'hui et une déclaration de Borloo est annoncée.....Je pense que nous devrons écouter avec beaucoup d'attention cette déclaration....Son intervention dans la campagne présidentielle devrait marquer.

marc d HERE 11/12/2006 17:44

Pourquoi parler du second tour......et en parler de cette manière méprisante pour un homme politique qui ne le mérite pas.
Nous en sommes à la préparation du premier tour  et Bayrou y jouera certainement un rôle important...même si on peut penser qu'il devrait adopter une autre stratégie.

ed 11/12/2006 17:32

La nouvelle manière de faire de la politique !

Candide 11/12/2006 16:40

Bayrou attend pour faire savoir vers quel candidat "sérieux" il pronera le report de ses voix.gageons que ce  sera celui (ou celle) qui lui procurera le plus grand nombre de circonscriptions...mais cela ça ne se dit pas !

marc d HERE 11/12/2006 09:58

Je n'ai pas entendu Bayrou sur RTL hier, mais ce que j'ai lu dans la presse m laisse penser qu'il a continué sa campagne de positionnement  entre vieille droite et vieille gauche et sa critique des médias....Rien semble t-il sur son programme, sur ce qu'il apporte aux Français....Il a tort....
Je suis persuadé qu'il pourrait avoir une attitude positive au lieu de ce cantonner dans le négatif..... et que c'est là que résiderait sa chance...
A moinsque la presse n'ait pas relayé son discours positif....Ce qui est encore possible.