Pour la croissance

Publié le par Gérard Bardier

J'emprunte au blog de  "Générations Europe" cet article de Gérard Bardier....

La croissance sera-t-elle un thème majeur de la campagne électorale ? En tous les cas, avec la désignation de a candidate socialiste,  la publication des programmes de l’UMP et de l’UDF, on commence à avoir une idée de ce qui sera proposé aux français.

 

Les résultats économiques récents de la France n’incitent en effet pas à l’optimisme. Verel a montré que la croissance française était depuis le début de 2005 inférieure d’environ 0.15% par trimestre à celle de l’Allemagne et de 0.2% à celle de la moyenne de la zone euro ou de l’UE à 15.

 

Dans sa chronique hebdomadaire, Eric le Boucher analyse les causes de ces difficultés et pointe le doigt sur les difficultés de l’industrie, en stagnation depuis 2000, avec une baisse de 15% de l’industrie automobile, l’un des secteurs les plus importants de notre économie.

 

Dans le même temps, les nouvelles de la construction, le secteur le plus dynamique depuis quelques années, montre que dans ce domaine on est arrivé à un palier, et qu’il y a même le risque d’une baisse.

 

Pierre Bilger salue cette analyse alors que Olivier Bouba Olga dit l’inverse.

 

Les dix engagements de l’UMP publiés le 14 novembre parlent de « gagner la bataille de l’intelligence » (engagement 8) notamment par une réforme de la gouvernance des universités et l’instauration d’un contrat de recherche d’une durée d’au moins 5 ans pour les chercheurs et les post doctorants.

 

Comme l’UMP, l’UDF veut libérer l’emploi en assouplissant les 35 heures. Parmi ses propositions figurent aussi des aides aux PME et le transfert de certaines charges du travai vers l’ensemble des revenus. Pas un mot par contre sur l’innovation et les pôles de compétitivité : C Blanc n’a pas été entendu dans le groupe auquel il est apparenté.

 

Le parti socialiste en fait le premier chapitre de son projet, en proposant de relancer la croissance par l’innovation et le pouvoir d’achat. Il veut encourager l’innovation par « une politique industrielle, avec des pôles de développement associant universités, centres de recherche  entreprises et régions, créer un fonds public de capital risque, et promet d’augmenter de 10%  le budget de la recherche. A coté de ces mesures on trouve aussi l’habituelle litanie sur la relance du pouvoir d’achat ou le rôle des services publics.

 

En résumé, à droite, les programmes ne donnent pas le sentiment d’être à la hauteur des problèmes et à gauche, les bonnes intentions à noter sont noyées dans un projet qui garde de nombreuses illusions (je pense ici à l’idée d’abroger la loi Fillon) et continue à vouloir intervenir à tort et à travers dans la vie des entreprises.

 

Il reste à tous quelque mois pour améliorer la copie !

Gérard Bardier

 

 

 

Publié dans Economie et social

Commenter cet article

marc d HERE 03/12/2006 10:58

Comme l'a montré Eric Le Boucher dans une de ses rubriques récentes, Le Monde 19/ 20 novembre,  la France est en train de perdre pied en matière industrielle, et cela plombe fortement nos possibilités de croissance.
Et il aborde les questions du recul de compétitivité de notre industrie,de ses maux structurels (manque d'investissements, dépense de recherches insuffisantes...) de graves difficultés sectorielles ( automobile, aéronautique, armements...).....
Pour Eric Le Boucher la France ne prend pas conscience de ces problèmes à la différence de l'Allemagne......Et c'est grave car elle devrait comprendre que son rang, au XXIème siècle dépendra aussi de son industrie....

Lahaye 24/11/2006 07:43

Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que la croissance mondiale actuelle est une croissance de "rattrapage". Dans la vieille Europe, cette croissance "quantitative" n'est plus de mise. Il nous faut nous orienter vers une croissance "vertueuse" et "qualitative", orientée vers le développement durable et les économies d'énergies. Cela se fait déjà un peu, par "force". Il vonviendrait de le faire de manière plus volontariste. JPL

Kevin 23/11/2006 20:16

Hum il n'a pas l'air très marrant votre parti... Vous recréez l'udf giscardienne?
Vive le RDN!