Corée - Iran, le couple infernal

Publié le par Bruno Tertrais

Bruno Tertrais m’autorise à publier cet article, remarquablement synthétique,  qu’il a publié dans le Nouvel Observateur du 19 au 25 octobre.

 

Ce n’est sans doute pas un hasard si les deux grandes crises nucléaires actuelles sont entrées simultanément dans une phase d’escalade. On s’était gaussé de Georges Bush lorsque celui-ci avait parlé en 2002 d’un « axe du mal » Irak -Iran -Corée du Nord. Mais les deux derniers forment bel et bien une sorte de couple infernal. Ils entretiennent une coopération dans le domaine des missiles balistiques et peut-être aussi dans le domaine de l’enrichissement de l’uranium. Chacun des deux observe attentivement la manière dont la communauté internationale se comporte avec l’autre. L’on a même parfois l’impression que certaines de leurs actions sont coordonnées. Si le monde ne réagit pas fermement à l’essai nucléaire annoncé par la Corée du Nord, nul doute que les faucons iraniens se sentiront confortés dans leur démarche. Le vote de deux résolutions coup sur coup, en juillet,  par le Conseil de Sécurité de l’ONU (1695 pour la Corée , 1696 pour l’Iran) montre qu’il existe désormais un minimum de consensus international sur les dangers nucléaires. Mais ces textes seront-ils suivis d’actions concrètes ? Rien n’est moins sûr, et les grandes puissances font preuve d’une extraordinaire  aptitude à la procrastination sur le sujet. Or ces deux crises détermineront notre avenir stratégique : un monde dans lequel la prolifération est freinée ou un monde à quinze ou vingt puissances nucléaires. Ne nous y trompons pas : si la Corée du Nord et l’Iran vont jusqu’au bout, d’autres les imiteront. Ce qui est en jeu c’est la stabilité de la planète à l’horizon 2020.

 

 

Bruno Tertrais

 

Maître de recherche à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS). Vient de publier le « Dictionnaire des enjeux internationaux » (Autrement, 2006).

 

 

 

Commenter cet article

marc d HERE 13/09/2007 08:13

Je continue, en solitaire, le "suivi" de cette double question capitale pour la paix du monde...Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé hier que l'Iran n'avait "pas besoin" de la bombe atomique, lors d'un entretien exclusif à Téhéran avec la chaîne de télévision britannique Channel 4. Interrogé sur la volonté de l'Iran de détenir l'arme nucléaire, le président iranien a répondu: "Pourquoi avons-nous besoin d'une bombe? Nous n'en avons pas besoin", lors de cet entretien en direct du jardin de son palais présidentiel. "Nous ne voulons pas de la bombe. En réalité, nous sommes contre les bombes", a-t-il ajouté, précisant que "d'un point de vue politique, ce n'est pas utile". Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté trois résolutions contre l'Iran, dont les deux dernières comportent des sanctions, du fait de son refus de suspendre son enrichissement d'uranium.(Avec AFP).Après, semble t-il ,de vraies avancées côté Corée du Nord....y aurait-il comme un frémissement en Iran?  La politique des E.U. marquerait-elle ses premiers points?..... 

marc d HERE 02/09/2007 21:11

La Corée du Nord a accepté "de fournir une liste complète de toutes ses activités nucléaires et de désactiver ses programmes d'ici la fin de l'année 2007", a annoncé, dimanche 2 septembre, à Genève le négociateur américain Christopher Hill, qui mène depuis samedi des discussions avec des représentants de Pyongyang.  if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')} La liste que Pyongyang s'est engagée à fournir devrait comprendre "tous les programmes nucléaires nord-coréens", y compris les programmes d'enrichissement d'uranium. Selon M. Hill, les discussions ont été "très bonnes et très riches" et augurent favorablement des négociations qui se tiendront au mois de septembre avec le Japon, la Russie, la Corée du Sud et la Chine. "Bien sûr, nous devrons définir certains des détails [de la dénucléarisation] dans le processus à six", mais "nous avons aujourd'hui une très bonne compréhension" du dossier, et "nous devons continuer sur notre lancée et achever cette phase en 2007", a encore souligné M. Hill.Un pas en direction de la paix......et sans doute un succès pour les Américains ( ils ne sont pas si nombreux, sachons les saluer....)

marc d HERE 08/08/2007 11:00

Encore un pas......Sept ans après leur premier pas, les dirigeants des deux pays se retrouveront fin août pour un sommet historique. Les liens entre les deux Corées se réchauffent. Sept ans après le sommet qui initia leur rapprochement, les deux entités du Nord et du Sud se retrouveront au plus haut niveau du 28 au 30 août à Pyongyang, pour promouvoir la paix dans la péninsule divisée depuis six décennies. (Avec AFP)

marc d HERE 25/07/2007 10:30

Parallèlement aux pas importants réalisés dans le dialogue EU/Corée du Nord.......Quelques pas aussi dans celui entre EU/Iran.....L'Iran est prêt à parler au niveau des vice-ministres des Affaires étrangères avec les Etats-Unis à propos de l'Irak, au lendemain de négociations entre ambassadeurs à Bagdad, a indiqué le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki.(Avec AFP).

marc d HERE 16/07/2007 11:00

Suite du feuilleton....."Encore un pas dans la bonne direction""L'agence atomique onusienne a confirmé lundi que la Corée du Nord avait fermé son principal site atomique, mais le négociateur américain a averti que "des problèmes" étaient à prévoir quant au reste du processus visant à obtenir la dénucléarisation complète du pays communiste."Nos inspecteurs sont sur place. Ils ont vérifié la fermeture du réacteur hier", a déclaré le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Mohamed ElBaradei."C'est un pas effectué dans la bonne direction", a commenté M. El Baradei en déplacement à Bangkok."(avec AFP)