La Chine et les droits sociaux

Publié le par Alexis Weil

Rien n'est encore fait, mais la promesse vaut de l'or. D'après le New York Times, le gouvernement chinois a annoncé rédiger une loi protectrice des travailleurs. Le contenu de la loi est encore inconnu, mais son but serait d'autoriser les syndicats, et par ce biais renforcer les droits de travailleurs chinois, ouvriers de l'industrie mondiale. D'après le parti communiste chinois, la loi rendrait plus difficile le licenciement des employés dans le pays, et restreindrait l'usage des contrats à durée déterminée.

 Plusieurs conclusions peuvent être tirées de cette annonce, mais tout d'abord il faut comprendre qu'elle est faite à un moment où la Chine est à l'abri des pressions internationales. Bien qu'en désaccord avec les pays occidentaux sur la question du Darfour, la Chine s'est ralliée à l’avis des autres membres du conseil de sécurité pour sanctionner la Corée du Nord après l'essai nucléaire de la semaine dernière, et elle est assurée depuis maintenant quelques années d'organiser les Jeux Olympiques à Pékin en 2008.  Mais c'est surtout sa croissance (9% du PIB), ses échanges commerciaux, et ses 1,3 milliards d'habitants, consommateurs potentiels, qui font rêver les entreprises multinationales.

  Si cette annonce n'est pas une réaction à une pression extérieure, c'est donc qu'elle vient de l'intérieur : soit du parti, soit du peuple chinois. En effet, l'année dernière, 74 000 manifestations ont eu lieu dans le pays. Les multinationales se préparaient déjà depuis quelques mois à ce changement, tout en tentant de faire changer d'avis le parti ; mais c'était sans compter sur la confiance qu'ont les chinois dans leur économie. Plus étonnant : Wal-Mart, qui a toujours refusé les syndicats dans ses magasins aux Etats-Unis, a été forcée par le gouvernement chinois de les accepter. Oui, c'est le monde à l’envers.

  Dès lors, on peut espérer dans les années qui viennent des réformes dans le sens de la liberté de la presse, des Droits de l'Homme, et de la démocratie.

  Cependant, encore une fois, rien n'est fait, et les Droits de l'Homme sont toujours bafoués dans l'Empire du milieu. Espérons que cette annonce sera suivie dans les faits et que cette loi sera la première d'une longue série de réformes dont le pays a besoin.

 Sources :
http://www.iht.com/articles/2006/10/12/business/sweat.php (Copie de l'article du NYT)
http://www.alternet.org/story/43051/
http://www.timesonline.co.uk/article/0,,2095-2404148,00.html

 Alexis Weil

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Alexis 19/10/2006 05:34

Merci Stephane d'avoir signale l'erreur.

Stéphane DEVAUX 18/10/2006 07:59

A moins de vouloir créer un accident diplomatique, sinon, c'est bien la Corée du Nord qui a procédé un essai nucléaire, en non le Sud.
Sinon, on constate une éventuelle avancée du coté des Chinois...

arnaud 17/10/2006 23:40

>>cette loi sera la première d'une longue série de réformes dont le pays a besoin