Anna Politkovskaia

Publié le par IES

Plusieurs organisations, dont Reporters sans Frontières (RSF) et Etudes sans
Frontières, ont appelé lundi à un rassemblement mercredi, 11 octobre 2006, à 17H30 sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris "en hommage" à la journaliste russe assassinée Anna Politkovskaïa.

Outre RSF et Etudes sans frontières, cet appel a été lancé par l'association des journalistes France-Russie et les amis d'Anna Politkovskaïa, dont André
Glucksmann.

Cet appel a reçu le soutien de SOS Racisme, de l'Union des étudiants juifs de France et de l'association Réunir de Bernard Kouchner, selon les organisateurs  du rassemblement.

La journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa, 48 ans, critique infatigable des exactions commises en Tchétchénie, a été tuée par balles samedi à Moscou dans l'ascenseur de son immeuble.

IES se joint à cet appel.

Publié dans Démocratie

Commenter cet article

marc d HERE 08/10/2007 06:29

lusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, dimanche 7 octobre, à Moscou et Saint-Pétersbourg pour rendre hommage à la journaliste Anna Politkovskaïa, assassinée il y a un an, et réclamer en son nom que justice soit faite.  Dans la capitale russe, plusieurs figures de l'opposition, dont l'ex-premier ministre Mikhaïl Kassianov, étaient présentes. "Il y a un an, Anna Politkovskaïa a été tuée de manière méprisable. Elle est morte en tentant de défendre la dignité humaine de tous les citoyens. Son nom est devenu synonyme de la plus haute autorité morale", a-t-il déclaré. Des centaines d'agents du ministère de l'intérieur et de policiers entouraient les opposants mais la manifestation, autorisée, s'est ensuite dispersée sans incident.(Avec AFP)

marc d HERE 01/04/2007 22:39

Suivant la recommandation d'un jury international indépendant, le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a décerné à titre posthume le Prix mondial de la liberté de la presse (Prix Guillermo Cano) 2007 à Anna Politkovskaya, journaliste Russe assassinée par des proches du Kremlin.
N'oublions pas et continuons à exiger la vérité sur ce crime.

marc d HERE 17/12/2006 16:30

Quelque 200 à 300 personnes entourées d'un nombre équivalent de policiers se sont réunies dimanche sur une place du centre de Moscou pour rendre hommage à plus de 200 journalistes tués en Russie depuis 1993, a constaté une journaliste de l'AFP.Pendant une vingtaine de minutes, une femme a lu une liste constituée par l'Union des journalistes des noms et date et lieu de décès de 211 journalistes, devant une petite foule parsemée de photographies de certains d'entres eux.Parmi les pancartes, une photographie en couleurs d'Anna Politkovskaïa, connue pour ses virulentes critiques du pouvoir, des forces de l'ordre et de la guerre en Tchétchénie et assassinée le 7 octobre dans le hall de son immeuble. Sous la photo de la journaliste du bi-hebdomadaire Novaïa Gazeta dont d'autres collaborateurs ont été assassinés, les mots "l'honneur de la Russie".Sur le nombre total figurant sur la liste, 101 journalistes ont été tués depuis 2000, année de l'arrivée au pouvoir du président russe Vladimir Poutine."Il y a beaucoup de journalistes dans cette liste qui enquêtaient sur des affaires de corruption", a déclaré à la presse Svetlana Svistounova, de la station de radio Maïak.Autour du square donnant sur la grande place Pouchkine, 200 élèves policiers accompagnés d'une vingtaine de supérieurs montaient la garde, surveillant notamment l'entrée des manifestants à travers des détecteurs de métaux."Nous avons été frappés par le nombre de policiers en arrivant. Je ne sais pas de quoi ils ont peur", a dit Mme Svistounova.
Dépêche AFP. 17 12
 

IES 07/12/2006 14:10

L'Institut International de la Presse (IPI) a nommé jeudi la journaliste russe Anna Politkovskaïa, assassinée devant son immeuble le 7 octobre à Moscou, 51ème "héroïne de la liberté de la presse dans le monde".
L'attribution de ce titre à Anna Politkovskaïa "est un hommage que nous portons à sa bravoure mais également une reconnaissance des luttes des nombreux journalistes courageux qui travaillent en Russie", a souligné le directeur de l'IPI, Johann Fritz, cité dans un communiqué.
"Plus de 20 journalistes ont été tués en Russie depuis 2000, la plupart ont été tués en toute impunité", a-t-il souligné.
Mme Politkovskaïa, collaboratrice du journal Novaya Gazeta, achevait une enquête sur la torture en Tchétchénie qui devait être publiée le 9 octobre, rappelle l'IPI en précisant que le journal a publié l'article inachevée le 12 octobre.

marc d HERE 17/10/2006 09:28

Anatoli Voronine, directeur de l'agence de presse Itar-Tass a été assassiné hier à Moscou.
Moins que jamais nous devons garder le silence sur ces assassinats qui visent à limiter de jour en jour davantage la liberté d'expression en Russie.
marc