Un regard sur l'actualité (2)

Publié le par marc dHERE

Emploi. Sauf à manifester de la mauvaise foi, il faut reconnaître que les résultats du gouvernement dans la lutte contre le chômage (ou pour l’emploi) sont bons. Sur un mois évidemment, avec près de 50.000 chômeurs de moins, mais aussi sur un an : avec une baisse de 200.000 chômeurs (moins 260.000 sur 15 mois). Et cette baisse a notamment profité aux jeunes.  Vraisemblablement, le chômage sera largement inférieur en mai 2007, au moment de l’élection présidentielle, à ce qu’il était à la fin du gouvernement Jospin (malgré pour ce dernier une croissance moyenne  double et le coût exorbitant  de mesures telles que les emplois jeunes et les 35 heures).   

Le progressif retour de la croissance, les créations d’entreprises, la relance de la construction, le plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo, le CNE  et la réforme du service de l’emploi sont sans doute à l’origine de cette évolution positive.

Cette situation appelle deux remarques de ma part :

-         Le risque existe que si la gauche arrive au pouvoir (ce que l’on peut souhaiter à priori)  elle n’interrompe cette tendance par idéologie…

-         Les maladresses, la brutalité  et les décisions incohérentes de Villepin ont caché une chose que les médias et la gauche ont constamment niée mais qui apparaît peu à peu : le bilan global  de la droite, en mai 2007,  ne sera sans doute pas si  mauvais et la gauche a tort de s’obstiner à attaquer le gouvernement sur son bilan, car les Français vont s’apercevoir progressivement que cela ne correspond pas à la réalité….Et puis elle a  tort aussi parce que  c’est moins sur un bilan que sur un projet que se jouent les élections nationales….Il faut dire que sur ce plan aussi,  la gauche manque d’arguments crédibles…. 

 

Jospin ne pense qu’à ça.  Lionel Jospin manifeste à nouveau et de manière de plus en plus précise son   désir de revenir dans la politique qu’il avait prétendu abandonner, et dans la couse à la présidence, qui demeure l’objectif de sa vie…Malheureusement pour lui, une fois de plus, cela n’intéresse pas grand monde (en dehors des médias). Ni une opinion publique qui l’a oublié et qui a surtout  soif de renouvellement…Ni une gauche qui a bien changé depuis l’époque de la « gauche plurielle » …Ni un PS qui n’a pas oublié, lui, que Jospin a été responsable de sa pire défaite et de sa plus grande humiliation (se voir dépasser par  le Front National !). Alors si je peux me permettre à la fois un souhait et un pronostic, Jospin ne sera pas candidat.

 

Irak. Depuis l’élimination de Zarkaoui  et la constitution du gouvernement, on sent comme un léger mieux en Irak ou plus exactement on sent qu’un mieux pourrait survenir. Le plan de réconciliation lancé par le Premier ministre, Nouri Al-Maliki trace de nouvelles perspectives et reçoit un accueil pas totalement négatif. Le nombre des  actes de terrorisme a diminué en juin, même si l’attentat aveugle  de ce matin sur un marché montre que la violence est loin de disparaître, notamment celle qui oppose les sunnites aux chiites….     Il est temps, pour l’Europe et pour la France , d’apporter enfin à ce pays  toute l’aide qui lui est nécessaire.

 

Marc d’Héré

 

Commenter cet article

Jean-Pierre 02/07/2006 12:26

Marc,

Je me réjouis avec vous de la baisse du chômage, même légère. Avons-nous une idée de la part des emplois aidés dans cette baisse ?

Quant à Jospin, je pense aussi qu'il se fait des illusions. Ce matin à l'Esprit public, Max Gallo disait que si Jospin voulait être candidat, il devrait prendre deux riques. Celui de faire campagne au sein du PS et celui de perdre éventuellement une troisième fois l'élection présidentiellle. Les prendra-t-il ?

Quant au foutebal, pas de commentaires ;-))

marc d HERE 01/07/2006 22:55

Comment faire un point d'actualité sans saluer la victoire de la France sur le Brésil....Bravo les bleus.