Prendre en compte le vote blanc

Publié le par IES Alsace

Rarement les attentes de changement n’auront été aussi importantes que pour les élections présidentielles à venir. Rarement les exigences démocratiques ne se seront  autant exprimées par le biais d’une société civile de plus en plus consciente de son décalage avec les décideurs. Rarement pourtant, les risques de déception n’auront été aussi réels.  Le spectacle politique et médiatique des derniers mois, la persistance des logiques de partis ou d’appareils, l’absence de projet politique ou l’inadéquation des programmes des candidats ne peuvent entraîner l’adhésion ou la confiance pourtant si nécessaires aujourd’hui.    Se profile  un triple risque de confusion, radicalisation et protestation,  qui  s’exprimera soit par l’abstention, soit par le vote pour des partis ou des candidats « hors système ».  On  doit pouvoir permettre une autre réponse, responsable et démocratique,  à ceux qui n’approuvent aucun des candidats ou des programmes présentés, sans pour autant vouloir s’abstenir ou voter  pour des candidats extrémistes dont ils n’approuvent pas les orientations.

 

 

 

S’ils ont le devoir de s’exprimer en allant voter,  les citoyens doivent avoir le droit d’exprimer clairement leur déception de ne pas trouver  de réponse à leur attente. Cette forme d’expression existe : il s’agit du vote blanc. Or celui-ci n’est pas réellement  pris en compte, et n’intervient pas, en tant que tel,  dans les résultats des élections. Le présent appel entend, sans prendre position sur le choix souverain de chaque électeur, remédier à ce déficit de démocratie :

 

 

 

Le vote blanc représente une expression démocratique comme une autre. Il s’agit souvent de la seule manière pour un électeur de rendre attentif à un décalage entre ses attentes et les offres politiques. Sa reconnaissance pleine et entière, limiterait le recours à l’abstention ou au vote « extrémiste »   qui  représentent un danger direct pour le système démocratique. Elle obligerait les partis ou les candidats à mieux prendre en compte les attentes des électeurs et à mieux définir leurs programmes. Pourtant, la reconnaissance du vote blanc reste niée et le vote blanc confondu avec l’abstention ou le vote nul. Cette assimilation porte un préjudice grave à la démocratie et à la liberté d’expression des citoyens en alimentant les interprétations contradictoires, favorisant ainsi la désaffection et la perte de légitimité du politique.   À une époque ou la démocratie est de plus en plus confisquée et bloquée, les citoyens ont le droit de s’exprimer  par le vote blanc. Nous  demandons :

 

 

-         la mise à disposition de bulletins blancs dans tous les bureaux de vote

 

-         la prise en compte des votes blancs dans les décomptes des suffrages exprimés.

 

 

 

IES Alsace

 

 

Pour soutenir cet appel :

 

Email : petitionvoteblanc@yahoo.fr

 

Site : http://2007voteblanc.free.fr

Publié dans Démocratie

Commenter cet article

Laurent Py 25/05/2006 15:18

Jean-Pierre,
 

Laurent Py 25/05/2006 15:13

Il ne s’agit ni d’appeler à voter blanc, ni de promouvoir le vote blanc. Il s’agit de reconnaître cette possibilité pour un électeur de dire qu’il  ne se retrouve pas dans les programmes ou les candidats qui se présentent. Bien sûr je rejoins Piotr et Joseph pour dire que la situation idéale est de tout faire pour que les programmes ou les candidats répondent aux attentes des électeurs. Etant donné notre engagement chez IES et notre soutien à Bernard Kouchner, je suis sûr que personne n’en doutera.
 


 

Mais considéré de manière réaliste, il est clair qu’une part des électeurs ne se retrouvera pas dans les programmes. Le risque pour 2007 est que cette part soit très importe. Or les déçus choisiront soit de s’abstenir (ce qui pose un problème de légitimité pour les élus et favorise le score des extrêmes) soit de se reporter sur des candidats « hors système » : extrême gauche et extrême droite. Bien sûr nous pouvons et devons tout faire pour limiter au maximum cette part de mécontents, grâce à des programmes et à des candidats convaincants. Nous pensons toutefois que le malaise est tel que cela ne suffira pas. Les deux dernières élections nous l’ont malheureusement montré.
 


 

Notre démocratie souffre de l’absence de moyens de contrôle institutionnalisés. Nous pensons que le recours aux manifestations ou les votes extrêmes sont le résultat logique de cet absence…Le vote blanc nous paraît être un moyen de contrôle pour les élections. À la différence de l’abstention qui exprime un refus du système démocratique, il s’agit d’ un geste civique. Nous n’appelons pas à sa reconnaissance dans l’objectif d’ajouter à la confusion, mais au contraire pour donner la possibilité aux électeurs de clarifier leur message et limiter ainsi les comportements protestataires anti-démocratiques. Quant à son utilisation ou non, elle relève du choix responsable de chacun.  
 

jo 25/05/2006 13:26

Pas loin de penser comme Piotr auquel j'ai envie de faire un ;-) 
Je n'ai pas non plus envie de promouvoir le vote blanc. Il représente pour moi aujourd'hui la posture d'un à priori quelque peu hautain surtout à l'heure où nous devons consacrer toutes nos forces à convaincre Bernard Kouchner de se déclarer candidat !
Joseph Le Goff / IES Normandie(aussi ;-)

Jean-Pierre 25/05/2006 11:10

Laurent,

Je ne parlais pas de l'image à offrir pour le "vote blanc", mais de celle que l'on doit recopier pour publier un commentaire sur ce blog ainsi que sur d'autres. Ça doit être une invention d'Over-Blog pour contrôler que l'on sait lire. (Aujourd'hui, TZS) Désolé de ne pas avoir été plus clair.

Laurent Py 24/05/2006 20:21

Jean-Pierre,
la petite image n'est pas obligatoire. Il est possible de signer l'appel sans envoyer d'image. Pour ceux qui souhaitent en envoyer une, tant mieux : l'idée est de recouvrir peu à peu la page blanche du site et de donner un visage et une voix au vote blanc, trop souvent considéré comme ne voulant rien dire et comme un vote inutile ! Nous espérons ainsi attirer l'attention sur le message qu'il contient.
Merci pour votre soutien. J'invite tous ceux qui, comme vous, pensent que la reconnaissance du vote blanc est importante à en faire de même. Pour cela envoyez nous un email à petitionvoteblanc@yahoo.fr