Eloge des qualités politiques du papillon

Publié le par Gilles Norroy

Un moment de légèreté....

Eloge des qualités politiques du papillon

 

 

Aristote disait que l’homme est un animal politique. Qu’en  est- il du papillon puisque nous avons l’idée de faire de  cet insecte l’emblème de notre Parti ?

 

 

*      Le parcours politique du papillon est  chargé de sens. Au départ chenille il rampait devant les apparatchiks et autres politocrates, n’ayant d’autres choix que de subir en silence leur mépris et leur lâcheté. Vint ensuite le temps de la réflexion, la chenille se lova dans un cocon blanc pour demander que l’on la laisse en paix. Le papillon finit par naître et prit son envol.

 *      Parlons aussi de la méthode. Le papillon ne donne pas l’impression de fondre vers un objectif précis. Il volette, passe d’un buisson à un autre. On ne dit pas assez qu’en prélevant les pollens d’une fleur pour les apporter à une autre, il contribue à leur développement. Le papillon est un animal fécond.

 *      Suspendu entre ciel et terre, le papillon peut regarder toute chose de haut ou de très près selon les circonstances. Selon la formule de la philosophe Simone Weil, il est partagé comme l’homme entre la pesanteur et la grâce, mais cette dernière qualité lui est naturelle. Il diffère en cela du genre humain. 

 

 

*      Le papillon est surtout libre. Il ne suit pas un itinéraire précis, mais se fie à son imagination, à son inspiration du moment. Il ne se laisse jamais emporter par le vent mais joue habilement des courants pour suivre son chemin.

 *      Il est aussi très difficile de l’enfermer et de l’attraper, même avec un filet. Il faut le tuer pour le classifier.

 *      Sa diversité est aussi remarquable. Il y a des milliers d’espèces de papillon.

 *      J’entends déjà les commentaires de quelques uns : papillons ! ils ne vont pas durer bien longtemps !.

 C’est vrai biologiquement car le papillon selon les espèces vit de 10 jours à 10 mois. Mais sa beauté est éternelle. Comme notre combat qui allie justice et liberté car l’œuvre ne sera jamais achevée.

 Gilles NORROY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans IES

Commenter cet article

Alex 11/04/2006 16:49

bonjour,
1 papillon c'est aussi très fragile. Surtout pour le dessin, ne surtout pas s'inspirer de l'éphémère qui ne vit qu'un jour je crois.
 Sur les qualités du papillon, vous avez omis le fait que les ailes de certains papillons renvoient la lumière de façon particulière (couleur structurale) si bien qu'il paraissent de couleur différente selon l'orientation.
  Le papillon butine... espérons qu'il ne butine pas que la rose!
@+
 

marc d héré 04/04/2006 23:07

Je suis assez favorable, moi aussi à ce que le papillon, devienne le symbole d'IES....je lance un appel à des dessinateurs de talents qui pourraient nous proposer un logo....sur ce thème.
marc

brigitte foraz 04/04/2006 08:00

prendre le temps de regarder un papillon c'est aussi retrouver un regard neuf et sans à priori !

Alain Nérot 03/04/2006 16:20

Le papillon est un joli symbole, et comme l'a si bien écrit Kipling dans "les histoires comme ça" (just so stories) il faut se méfier de la colère du papillon!!!

Piotr 03/04/2006 09:03

Et puis ça change un peu des éléphants !
Piotr