OGM: interprétation délirante du principe de précaution

Publié le par Jean-Louis Caccomo

par Jean-Louis Caccomo...


Alors que le projet de loi sur les OGM est rejeté par l’assemblée nationale après un extraordinaire cafouillage de la majorité, José Bové et les anti-OGM exultent. Sans doute encore une victoire de la France d’après… Pourtant, la perspective adoptée par les experts de la commission Attali va dans le bon sens, notamment en recommandant la levée du principe de précaution. Alors quel est le sens de cette phobie des O.G.M. en France ?

 

Imaginons-nous un instant à l’époque où Thomas Edison dépose le brevet de l’ampoule électrique alors que s’affrontent les pros et les antis électricité. A ce moment, les anglais et les allemands sont particulièrement en avance sur les applications industrielles et commerciales de l’électricité alors même que les scientifiques n’ont pas une connaissance précise et affirmée du phénomène en cause. Certains voient donc dans l’électricité un « miracle » ou une « fée » tandis que ses détracteurs en font l’incarnation du mal absolu sur fond de superstition religieuse.

Souvent, la connaissance théorique progresse grâce aux applications. Imaginons que la France ait mise en place à ce moment une haute autorité, pétrie de principe de précaution et de bons sentiments, et surtout puissamment influencée par le lobby des fabricants de chandelles. Celle-ci recommande d’interdire le brevet de l’ampoule électrique en France, ce que s’empresse de promulguer le président de la république. Il s’agit en effet de protéger les activités traditionnelles qui font vivre tant de familles et font tout le charme du terroir national tout en sauvegardant les emplois de ces milliers d’ouvriers qui allument et éteignent chaque jour les rues des grandes villes françaises. Vous rendez-vous compte que ce diable d’Edison - un innovateur américain de surcroît - se propose de mettre au point un procédé par lequel il suffit d’appuyer sur un interrupteur pour éclairer tout Paris et ses plus beaux monuments.

Quelle catastrophe pour l’emploi national !

Alors les rapports officiels stigmatisent les nombreux accidents qui peuvent survenir dans les foyers à vouloir diffuser une technologie comme l’électricité que nous connaissons si peu. N’a-t-on pas vu un père de famille s’électrocuter en voulant changer une maudite ampoule qui avait grillée ? Il y a là matière à effrayer le bon peuple et le confirmer dans ses pires préjugés : voyez comme cette technologie n’est ni fiable ni sûre… Alors que tous les autres pays augmentent l’effort de R&D ayant pris conscience du potentiel économique de l’électricité, la France s’isole dans un moratoire...

Avec le recul, la fable peut prêter à sourire.

C’est pourtant cette posture que nous adoptons en ce moment-même en proclamant des moratoires insensés sur les OGM au nom d’une vision proprement délirante du principe de précaution . Encore une fois, cette sagesse affichée n’est que du protectionnisme déguisé, sur fond de montée de l’obscurantisme, qui nous condamne à un retard difficilement rattrapable. Remarquons pour nous consoler qu’aux USA, pour des raisons religieuses, il existe un tabou tout aussi radical à propos des nanotechnologies alors que le développement des O.G.M. ne suscite guère de problèmes. Chez nous, la position est quasiment inversée, le développement des nanotechnologies ne se heurtant à aucun interdit moral ou religieux. A chacun ses frayeurs collectives et ses tabous, c’est aussi cela la diversité…

 

Jean-Louis Caccomo

http://caccomo.blogspot.com/

 

 

Commenter cet article

marc d Here 22/05/2008 11:50

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi sur les OGM.Source : AFPVoilà une bonne nouvelle, un nouveau succès pour Nicolas Sarkozy et une avancée dans la voie des réformes et de la modernisation de la France.

marc d Here 20/05/2008 22:02

Vous voilà vexé.....Dommage! D'autres sites vont bénéficier de vos commentaires...les chanceux!

tintin 20/05/2008 21:50

Parce que vous êtes capable de déterminer ce qui l'emporte entre le positif et le négatif ?!Vous avez omis volontairement de parler des émissions de gaz à effet de serre. Donc, en ce qui concerne l'automobile, lorsque je parle du nombre de tués sur les routes et des rejets de CO2 dans l'atmosphère, je ne suis nullement stupide. Je montre seulement un petit exemple de ce que l'homme peut créer de mauvais pour l'environnement et de très dangereux pour sa survie. Si vous n'êtes pas conscient de ces problèmes contemporains, je ne peux évidemment rien pour vous. Si vous considérez qu'aborder de telles questions fondamentales pour l'avenir de la planète est stupide et inutile, alors je ne vois vraiment pas pourquoi vous avez un blog sur le net, sur lequel on devrait pouvoir débattre. Mais, avec vous, c'est impossible de le faire parce que vous prenez vos interlocuteurs qui ne pensent pas comme vous pour des imbéciles. Allez, adieu M.d'Here. Je ne vous importunerai plus dorénavant. Vous donnerez le bonjour au traite Besson de ma part.

marc d Here 20/05/2008 19:33

Oui votre commentaire sur l'automobile est stupide. Signifie t-il qu'il faudrait se passer de voitures parcequ'il y a des accidents? Si ce n'est pas ça, que voulez-vous dire? Que toute chose a du positif et du négatif, Et alors? L'important est de déterminer ce qui l'emporte...ce que vous ne faites pas. Votre commentaire est en effet stupide et inutile. Mais ce n'est pas pour cela qu'il faut arrêter d'enfaire!

tintin 20/05/2008 19:20

"Quant à  tintin il dénigre tout,c'est à désespérer!!!!!!!!"je ne dénigre pas tout, je critique ce qui est criticable dans les écrits de M.Caccomo et je ne suis pas le seul. Je vous pose uen question toute simple : est-ce que mon commentaire sur l'automobile est absurde ? Evacuer le principe de précaution comme le fait M.Caccomo n'est pas une position que doit adopter un universitaire comme lui. Avec le peu de  connaissance qu'ont les scientifiques sur les effets des OGMs sur la santé, il n'est pas très sérieux de ne pas appliquer le principe de précaution. Evidemment, des boites comme Monsanto n'ont aucune scrupule, elles ne sont là que pour faire du pognon, les génération futures, ce n'est pas son souci.