Rendre plus efficace et alléger l'administration

Publié le par marc dHERE

Parmi les réformes et les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy le 4 avril, la principale concerne l’allègement de la fonction publique, ou pour le dire crûment, la diminution du nombre de fonctionnaires. Le principe, annoncé durant la campagne présidentielle « un départ sur deux à la retraite ne sera pas remplacé » sera enfin concrétisé, après avoir reçu une application partielle (un départ sur trois) en 2007. 

Il était temps d’y venir. En effet, malgré les immenses  progrès de l'informatique et des techniques de communication, malgré les responsabilités nouvelles prises par les organisations européennes (économie, politique monétaire…),   malgré les progrès de  la décentralisation, nous avons aujourd’hui en France 300 000 fonctionnaires d'Etat de plus  qu'en 1982.  Sur la même période   la fonction publique territoriale a augmenté de 40 % et la fonction publique hospitalière de 30 % ! Oui, il est temps d’agir, et de limiter rapidement et fortement les dépenses publiques, qui sont chez nous parmi les  plus élevées en Europe (nous nous rapprochons des pays nordiques quand nous ne les dépassons pas) pour retrouver des marges de manœuvre notamment dans le domaine social.

En 2009 donc, 35 000 postes seront supprimés et cela devrait  continuer sur ce rythme dans les années à venir. Tous les secteurs seront concernés (inégalement sans doute) et autour de  cinq milliards d’euros seront économisés en trois ans, sur  lesquels un milliard sera reversé aux agents de la fonction publique (pas à tous uniformément, veut-on espérer, mais principalement en application du principe de la rétribution au mérite).

On aurait  pu aller plus loin dans la réduction, mais compte tenu des oppositions qui ne vont pas manquer de se manifester, peut-être sous forme de grèves et de manifestations, sans doute cela était-il politiquement difficile. Pour y parvenir il aurait fallu que tous les responsables qui, à  gauche,  savent cette évolution nécessaire, soutiennent cette réforme. Au lieu de quoi tout laisse à penser que les plus lucides et les plus courageux d’entre eux se contenteront de ne  rien dire  et que les autres appuieront et soutiendront toutes  les oppositions à ce projet, qu’en leur for intérieur ils approuvent, ou savent nécessaire…..C’est dommage !

Le projet est juste ou acceptable diront certains, mais il aurait été préférable, avant de  l’appliquer, d’étudier les modifications à  mettre en place dans la fonction publique, de réviser les fonctions et les missions et d’obtenir un accord des différents acteurs…Je ne le pense pas.

Cette limitation est tout à fait urgente, elle intervient déjà tard et la retarder encore aurait été  une erreur. D’autant qu’il convient pour la réaliser de manière « douce » et suffisamment efficace, de  profiter des dernières années où les départs naturels à la retraite sont nombreux. Et puis, certaines limitations, liées notamment au développement, non pris en compte aujourd’hui, de  l’informatique et de la décentralisation seront évidentes et ne devraient pas poser le moindre  problème de surcharge de travail. Enfin, annoncée en 2007, pour une application en 2009, les bons Ministres et les Directeurs d’administration efficaces, ont eu largement le temps d’anticiper et de préparer les modifications d’organisation et les nécessaires formations complémentaires que cette mesure exigera.

D’autres mesures ont été proposées, d’autres réformes annoncées, concernant le logement, la santé, l’enseignement, les entreprises, la justice…..toutes vont dans le sens d’une administration plus efficace et moins coûteuse. Globalement elles vont dans le bon sens, même si, disons le, on en attendait un peu plus.  Nous aurons certainement  l’occasion d’en reparler, notamment lors de l’annonce de la prochaine étape, en mai prochain.

Marc d’Héré

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marc d Here 10/04/2008 08:00

Pour augmenter l'effet du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite, le gouvernement présente un ensemble de mesures poussant à la mobilité et au départ des fonctionnaires...C'est encore une bonne mesure qui devrait permettre d'aller au delà des 35.000 suppression de postes annuels, jugé peu ambitieux.

marc d Here 07/04/2008 09:28

Une bonne nouvelle....
Le déficit commercial de la France s'est réduit en février par rapport à janvier, à 2,765 milliards d'euros contre 3,183 milliards (révisé) le mois précédent, en données corrigées des variations saisonnières, ont annoncé aujourd'hui les Douanes.En janvier, les importations ont baissé à 39,745 milliards d'euros (contre 39,825 milliards en janvier), tandis que les exportations ont augmenté à 36,980 milliards d'euros (36,642 milliards en janvier).Source: AFP

de lignieres 05/04/2008 14:01

a quoi sert la cour des comptes avec des dizaines de rapports sur les dépenses publiques si notre président veut refaire un audit?  c'est à désespèrer  pour les réformes .vive l'explosion car il y en a marre de tous ces ENARQUES qui  pompent les forces vives de la nation!!!!!!!!!!!!

peaceonearth 05/04/2008 13:24

Deux chiffres : 7.7 Mds c'est la croissance du déficit en 20077 Mds ce sont les économies que le gouvernement se propose de faire en 3 ans.

Jean-Pierre 05/04/2008 13:11

Oui, on attendait un peu plus. 7 milliard d'économies, c'est peu, au vu de la situation... Mais je ne crache pas dans la soupe et j'espère que le processus va s'accélérer.