Février: il y avait tant d'autres choses à dire

Publié le par marc dHERE

Pendant ce mois de février, les médias se sont focalisés sur le Président de la République, pour évoquer sa vie privée, sa manière d’être ou de se comporter, se cantonnant obstinément à la forme, et négligeant le fond, c'est-à-dire la politique qu’il mène et les réformes qu’il engage avec son gouvernement. Et pourtant durant ce seul mois de février, il y avait de quoi commenter (en positif ou en négatif) l’action du Président et de son gouvernement, ou débattre de leurs décisions, de leurs propositions….. 

Elles ont été, pour la plupart d’entre elles, quasiment passées sous silence, ou si elles ont été évoquées c’est essentiellement pour en retenir l’aspect anecdotique, polémique ou relatif à la vie privée….Parmi d’autres on peut retenir un certain nombre de décisions, d’annonces ou d’actions du Président et du Gouvernement, qui auraient sans doute mérité davantage d’intérêt, de discussions et de commentaires. 

Présentation par le Président, lors d’un déplacement à Sophia Antipolis, des grands axes du plan Alzheimer.
 
Lancement d’études et de concertations sur le rapport Attali, pour déterminer les thèmes à mettre rapidement en oeuvre pour accélerer la croissance. 

Annonce et lancement d’une réforme capitale de l’école primaire : retour aux fondamentaux, instruction civique et morale, nouveaux horaires, suivi des élèves en difficulté, évaluation….. 

Comité de réflexion (auquel participe Simone Veil) pour adapter la décision du Président sur la mémoire de la Shoah, dans les écoles. 

Présentation d’un ambitieux plan pour les banlieues, élaboré avec Fadela Amara. Une application très rapide est préparée. 37 grandes entreprises ont déjà répondu à l’appel lancé pour l’emploi dans les quartiers difficiles : 11.000 recrutements et 11.000 contrats en alternance ou stages seront réalisés en 2008. 

Début des travaux de la commission sur l’avenir de la télévision publique, pour assurer la qualité de cette télévision et parvenir à un financement indépendant de la publicité.
 
Promulgation de la loi sur la rétention de sûreté, validée par le Conseil Constitutionnel, sauf sur l’immédiateté de l’application. Mission confiée par le Président au premier président de la Cour de Cassation, pour en faire bénéficier la société le plus tôt possible, malgré (mais dans le respect de) la décision du Conseil Constitutionnel.
 
Annonce d’un investissement de 620 millions d’Euros pour le logement étudiant. En application de la loi sur l’autonomie des Universités, la campagne électorale pour l’élection des conseils et des présidents d’Université a débuté. 

Légère hausse du chômage en janvier, mais baisse de plus de 9% sur l’année 2007…Le chômage, comme l’a rappelé le Premier ministre n’a jamais été aussi bas depuis les années 80. Loi du 13 février sur la fusion opérationnelle de l'UNEDIC et de l'ANPE.

Poursuite de la baisse de la délinquance et du sentiment d’insécurité. Arrestation de plusieurs responsables d’attaques contre les policiers à Villiers-Le- Bel. 

Confirmation d’une revalorisation du minimum vieillesse de 25% en 5 ans. Augmentation de 5% en 2008. Forte augmentation des pensions de reversion.
 
Conclusion et signature d’un accord avec les fonctionnaires sur l’évolution des salaires en 2008. 

Décision de refuser tout accord à l’OMC qui ne serait pas favorable à l’Europe et à la France. 

Voyage du Président en Guyane sur le thème principal de l’environnement et de la biodiversité. Le Grenelle de l’environnement commence à se concrétiser. Création d’une « fondation scientifique » pour la biodiversité. 

Proposition du ministre Christian Estrosi de remettre en cause le « droit du sol » à Mayotte. 

Annonce et premières pistes d’une rénovation et d’une refondation de la PAC. 

Voyage présidentiel en Roumanie et en Inde, puis en fin de mois au Tchad et en Afrique du Sud. 

Gestion habile, humaine et efficace de la tentative de coup d’Etat au Tchad. Obtention par le Président d’une Commission d’enquête internationale sur le sort d’opposants.
 
Poursuite des avancées vers l’intervention d’une force européenne au Darfour. Contacts, interventions, voyages du Ministre des Affaires étrangères pour favoriser le rapprochement Israélo palestinien. 

Renforcement des troupes françaises et de leur action en Afghanistan, pour participer plus activement à la lutte contre les talibans et le terrorisme. Annonce par le Président Sarkozy de la renégociation des contrats militaires de la France avec les pays d’Afrique. 

Signature d’un accord entre la France et le Sénégal marquant leur volonté commune de coopérer pour une immigration concertée. 

Ratification par la France du traité simplifié Européen, élaboré à l’initiative de Nicolas Sarkozy. Intervention du Président pour souligner l’importance de cette ratification et appeler à une unité d’action pour l’Europe. 

Plusieurs voyages du Président en régions pour poursuivre le contact avec la population et le suivi des difficultés touchant notamment à l’emploi et à la politique industrielle. 

Proposition de la création d’un fonds national de réindustrialisation du territoire. Evocation d’un système de « caution publique » pour aider les entrepreneurs. 

Le débat sur le « grand Paris » lancé par le Président de la République et repris par Françoise de Panafieu et Roger Karoutchi. 

Eric Besson a remis son rapport sur la « flexisécurité » en Europe…qui montre notamment les avantages que peuvent en retirer les salariés. 

Xavier Bertrand a présenté le projet de loi sur la « modernisation du marché du travail», qui doit aider à relancer l’emploi. Fondé sur le principe de la flexisécurité, il est le résultat d’un accord entre le patronat et les syndicats. 

Pour mieux surveiller les orientations du groupe et notamment sa politique pour l’emploi, l’Etat pourrait entrer au capital d’ Alcatel-Lucent. ….Dans le même esprit, l’Etat vient de racheter 2,5% de ST Microelectronics. 

Les CNE, mis en place, sans concertation, par l’ancien Premier ministre de Villepin et qui prévoyaient une période d’essai de deux ans, seront, pour ceux dont la période d’essai normale est dépassée, convertis en CDI. 

Présentation par la Ministre de la santé du plan « santé jeunes », basé sur la lutte contre les conduites à risque. 

Action multiforme du gouvernement pour engager une lutte contre les hausses abusives de Prix……. 


Comme on le voit, il y avait, dans ce petit mois de 29 jours, pléthore d’informations non négligeables concernant l’action du Président de la République et du gouvernement de François Fillon. Informations qui pouvaient être approuvées, discutées ou critiquées sur le fond mais certainement pas ignorées ou traitées de manière anecdotique et « personnalisée » comme elles l’ont été dans la plupart des cas…..

En fait, les médias ont préféré consacrer (à quelques exceptions près) l’essentiel de leurs titres et de leurs développements à Carla Bruni, à la liaison puis au (pourtant discret) mariage du Président, aux petites phrases des uns et des autres, au SMS, aux rumeurs de remaniement, à la prétendue menace sur la laïcité, à la signature d’un appel de quelques politiciens revanchards, à la petite comédie de Neuilly, à l’altercation du salon de l’agriculture….. 

Ces choix ne grandissent pas notre système d’information, mais interdisent en tous cas de prétendre que la presse n’est pas libre ! C’est toujours ça ! 

Marc d’Héré

Commenter cet article

sergiozz 02/03/2008 21:03

je constate que vous avez une conception quelque peu archaïque du débat démocratique. Les transfuges du PS vers la droite sont les pires, j'en connais d'autres.

marc d Here 02/03/2008 18:12

Je ne voudrais pas que ce que nous inflige périodiquement sergiozz, vienne occulter les commentaires intelligents et ouverts que nous proposent certains. Aussi je me permets de citer à nouveau celui de bricecout:D'accord avec vous. Il me semble que le "Sarkozy bashing" actuel, constitue la revanche des médias sur l'électorat : les électeurs n'ont pas voté conformément aux souhaits explicites de la classe médiatique, qui rêvait de Ségolène Royal. Maintenant, les journalistes et commentateurs prennent leur revanche et rêvent d'un empeachment du président élu par les Français... La classe médiatique a remplacé les "intellectuels" d'autrefois dans le rôle des donneurs de leçons, qui se trompent systématiquement (sur la nature de l'URSS, sur la gestion de l'Etat-providence, etc.) Par ailleurs, il faut savoir que ces journalistes sont d'une grande incompétence, pas seulement économique, mais aussi culturelle. Il leur est plus facile d'ergoter sur le "casse-toi, pauvre con" que de commenter la renégociation des formes juridiques du contrat de travail, ou le rôle des religions traditionnelles face aux religions séculières bricolées par les totalitarismes.C'est attristant, mais on peut imaginer une revanche de l'opinion publique devant tant de mauvaise foi et d'arrogance

sergiozz 02/03/2008 17:35

Vous qualifiez le canard enchainé de tabloïd de bas niveau alors que c'est un des seuls journaux qui a le courage de parler des scandales et des abus de nos hommes politiques (vous voyez, il n'y a pas que le Front National qui le dit, je n'ai aucun lien avec ce parti contrairement à ce que vous insinuez). Oui, Marianne a fait la une d'une des dernières éditions sur le lachage des média, lachage des média qui a suivi la chute de popularité de Sarko dans l'opinion. Les journaux que vous citez n'ont pas critiqué Sarkozy ni pendant la campagne, ni jusqu'à ces dernières semaines. Quant à France Inter, je supporte assez J.M.Sylvestre tous les matins pour vous dire que j'ai des raisons de ne pas être d'accord avec vous. Vous citez France 3, je peux vous citer Arlette Chabot qui a l'étiquette Sarko très nettement affichée. Prenez un peu de recul et prenez le temps d'analyser. Moi, je peux le faire car je n'appartiens à aucun parti, et je peux donc avoir un esprit critique. Oui, je persiste à dire qu'il faut en finir avec les privilèges des politiques et on peut le dire sans être au front national. M.D'Here, pourquoi votre ami Sarkozy n'a pas réformé le régime spécial de retraite des parlementaires ?

marc d Here 02/03/2008 17:13

Vous vous trompez absolument, j'allais écrire comme d'habitude....d'ailleurs je l'écris......Les médias n'ont pas soutenu Sarkozy, ni certes,  ceux que vous citez, les médias "tabloïds" de bas niveau comme Marianne et Le Canard, mais pas davantage, Le nouvel obs, ni libération ni Le Monde (qui officiellement appelait à voter Royal!), ni Canal plus, ni bien entendu France inter, ni France 3.... Etc....Etc.... Aujourd'hui ils continuent et d'autant plus fort qu'ils le pensent affaibli.....

sergiozz 02/03/2008 16:31

"Il me semble que le "Sarkozy bashing" actuel, constitue la revanche des médias sur l'électorat "il vous semble mais c'est totalement faux. Les média suivent l'opinion et non l'inverse. Sarkozy a utilisé les média lors de la campagne électorale et lors de ses premiers mois de mandat. Tous les média l'ont  soutenu exceptés les vrais média libres comme le canard et marianne. Les média l'ont laché puis attaqué  lorsque l'opinion a commencé à basculer en  constatant que le sarkozisme, c'était du vent. Trop facile ce discours faisant croire que les média sont  contre Sarko. Il a bénéficié à fond du soutien de ces média qui étaient à plat ventre devant lui et qui le dénigrent maintenant que sa côté est au plus bas. Voilà la vérité.