Un pôle de gauche et du centre dans la majorité présidentielle

Publié le par marc dHERE

La majorité présidentielle n’est pas constituée seulement de l’UMP.  Des élus,  des militants,  des acteurs économiques et sociaux, des citoyens qui ont approuvé la plus grande partie du projet de Nicolas Sarkozy et veulent soutenir voire amplifier son action réformatrice, ne se reconnaissent pas dans l’UMP et souhaitent un autre engagement.     

Aujourd’hui, on considère généralement que deux pôles existent ou  sont à créer un pôle centriste, autour du « Nouveau Centre »,  et un pôle de gauche en gestation….Bien entendu je suis tout à fait prêt –  peut-être accompagné, s’il le décide, par le  mouvement « Initiative  Européenne et Sociale » - à m’engager dans la construction de ce pôle de gauche….Pourtant, je ne suis pas totalement persuadé que ce soit la meilleure  formule à moyen terme et je voudrais en proposer une autre, que je soumets au débat.

Faire référence à la « gauche », ne me paraît ni nécessaire ni utile aujourd’hui et, même s’il est vrai qu’il existe des sensibilités de gauche ou de droite, je ne suis pas sûr qu’elles représentent le clivage essentiel. Or, mettre en avant cette notion de « gauche »  a pour effet immédiat d’interdire ce pôle à certains qui, souvent pour des raisons historiques, symboliques ou purement sémantiques, ne se veulent pas « de gauche ». Et donc cette seule expression oblige à créer deux pôles, (un du centre-centre droit et un de gauche)  alors qu’ un seul correspondrait peut-être mieux à la réalité politique  profonde et serait plus efficace.

Si les centristes de la majorité présidentielle et les militants venant de la gauche ou du centre gauche se retrouvent  pour défendre l’essentiel d’un même projet, celui de Nicolas Sarkozy, sans pour autant souhaiter adhérer à l’UMP,  c’est qu’un certain nombre de points communs les rapprochent. S’ils parviennent à constater que ces  points communs sont suffisamment importants, alors, leur intérêt et l’intérêt de la majorité présidentielle pourrait être de les voir se  réunir dans un pôle unique et sous une appellation commune. Sur quelles valeurs, idées ou propositions communes, susceptibles de les rapprocher tout en les distinguant de l’UMP, pourrait se faire ce regroupement ? 

D’abord  sur l’Europe….Centristes et militants issus de la  gauche,  nous défendons une conception d’une Europe politique beaucoup plus ambitieuse que l’UMP dans son ensemble, souhaitons faire de la  politique européenne un pilier de notre politique et manifestons clairement l’ambition de rénover le modèle économique et social européen. Nous faisons également notre cette   grande idée  qu’est l’Union Méditerranéenne et pouvons  en  devenir les premiers militants …

Ensuite sur l’économie et le social. Si  nous nous sentons, les uns et les autres,  plus ouverts au libéralisme et plus  favorables à une concurrence loyale et égale que la moyenne d’une UMP restée encore assez interventionniste et étatiste, nous sommes aussi beaucoup plus attachés aux préoccupations sociales et à tout ce qui peut favoriser une réelle égalité des chances, l’intégration des exclus ainsi que  des populations d’origine immigrée.

Notre différence commune  par rapport à l’UMP sera aussi sensible    sur des  aspects essentiels comme la décentralisation et la  régionalisation (nous sommes des girondins quand l’UMP reste très marquée par le jacobinisme), l’intervention de la société civile qui doit pouvoir remplir son rôle d’initiative et de régulation, la démocratie locale, la négociation sociale, la représentation des minorités politiques grâce à une dose suffisante de proportionnelle, la protection de l’environnement et le développement durable….

 

Y a-t-il, sur ces sujets  et sur d’autres,  suffisamment de points de distinction (mais pas d’opposition) avec l’UMP et de rapprochement entre nous ? Il me semble que oui….Pour le vérifier, pourraient être préparées lors du dernier trimestre et organisées dès le début 2008, des « assises du centre et de la gauche de la Majorité Présidentielle », entre les différentes organisations ou  clubs qui s’en réclament ou qui s’en approchent, du Nouveau Centre d’Hervé Morin  à l’organisation « progressiste » qu’ a commencé à créer avec beaucoup d’énergie Eric Besson et qui progressera dans les mois à venir, en passant par la « Gauche Moderne » de Jean-Marie Bockel, les Gracques, Réunir,   Initiative Européenne et Sociale, le Parti Radical valoisien  et les Radicaux de gauche intéressés, certaines organisation écologiques, et bien d’autres encore….Et pourquoi pas des militants du MoDem, déçus de la démarche individualiste de François Bayrou….et certains socialistes qui doutent chaque jour davantage des capacités de rénovation de leur parti…..

 

Si une convergence réelle apparaissait, et seulement dans ce cas, alors pourrait se créer un mouvement politique unifié, éventuellement sous une forme fédérale,  représentant le pôle réformiste,  européen et social, de la Majorité Présidentielle. 

Resterait à lui donner un nom, ce qui ne serait pas le plus facile….Toujours pour nourrir le débat, je lance celui de « Parti Social  Libéral Européen »…..qui était l’appellation sous laquelle les candidats du Nouveau Centre sont allés aux législatives (ils  ne devraient donc pas  le  récuser) et qui ne devrait pas déplaire aux militants venus de la gauche qui se définissent souvent ainsi……Un nom qui dirait bien les points qui nous rassemblent et qui dans le même temps nous distinguent des autres….

 Une majorité présidentielle constituée, aux côtés de l’UMP,  de deux pôles dont un pôle de gauche, ou d’un pôle « Européen et social» unique?.....Les deux solutions peuvent s’envisager…..Débattons-en…

 

Marc d’Héré

Publié dans Vie politique

Commenter cet article

marc d Here 18/12/2007 21:48

Vous avez raison, j'y consacre moins de temps et cela se voit....

sergiozz 18/12/2007 21:24

Permettez-moi de vous dire que votre blog n'est pas très passionnant. En effet, il n'est qu'un copier-coller de communiqués de l'AFP. Tout cela manque singulièrement d'analyse politique et de sens critique. J'espère que ce conseil permettra d'améliorer sensiblement la qualité de votre blog.

marc d Here 17/12/2007 23:49

encore un élément d'une politique de gauche....Car la délinquance touche surtout les plus fragiles...Mais peut-être jugerez vous que faire baisser  la délinquance n'est pas de gauche.....Après tout vous avez peut-être raison, la politique de gauche consiste, en effet,  plutôt à la faire augmenter.... "Michel Gaudin, préfet de police, a annoncé aujourd'hui devant le conseil de Paris que "pour la sixième année consécutive, la délinquance constatée par les services de la police parisienne aura baissé" de 4% dans la capitale sur onze mois en 2007."Avec 226.000 faits, la baisse sur onze mois s'établit à près de 4 %, soit un cumul de - 21,5 % depuis 2002", a-t-il dit, alors que le maire PS Bertrand Delanoë a souligné que la participation de la Ville au budget de la préfecture de police aura augmenté de 42% depuis l'année 2000."Il faut remonter aux années 1976 et 1977 pour retrouver semblables résultats", a fait valoir M. Gaudin, ajoutant que "l'ensemble des trois indicateurs de l'Observatoire national de la délinquance sont cette année bien orientés à Paris".Les atteintes aux biens reculent toujours (- 8 %), de même que les infractions économiques et financières (- 5%) et les atteintes contre les personnes (- 5,5 %), selon le préfet."Source : AFP 

marc d Here 17/12/2007 23:39

Je vois que vous commentez, vous faites diversion (Kadhaf!)  vous vous étonnez parfois mais vous ne contestez pas et bien entendu vous ne montrez en rien en quoi cette politique serait la plus à droite depuis la libération .....

sergiozz 17/12/2007 17:59

"Son action en faveur de la relance de l'Europe"Sans tenir compte du vote du peuple français en 2005.  "Sa politique fiscale en faveur des ouvriers et employés (défiscalisation des heures supplémentaires, des intérêts d'emprunts pour le logement, possibilité de racheter des RTT)"je vous invite à lire le rapport de Pierre Cahuc et Patrick Artus sur le sujet. http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2801Les intérêts d'emprunt, ce n'est pas une nouveauté, cela a déjà existé par le passé. Pour vous, racheter des RTT, c'est un progrès social, ce n'est l'avis de tout le monde.  "les négociations suivies avec les syndicats"On attend de voir les résultats" les réformes engagées pour une plus grande équité des retraites"y compris les retraites des parlementaires et le cumul des salaires du président de la république et ex ministre de l'intérieur "la loi d'autonomie des universités"Ce n'est pas une mesure de gauche ça. "l'action en faveur du logement" Parlez-en aux SDF "l'action en faveur des handicapés (notamment dans l'éduction nationale)"Ah bon, je ne suis pas au courant. "les heures d'études surveillées dans les collèges de ZEP et qui vont être étendues"Vous êtes déjà voir la réalité dans les collèges de banlieue ? Ce n'est pas cette mesurette qui va résoudre les problèmes. " les heures supplémentaires rendues possibles et défiscalisées pour fonctionnaires"Contradictoire avec la baisse des effectifs dans la fonction publique. Le partage du travail, vous connaissez ? "le plan banlieues en cours de finalisation"Je ne vois pour l'instant aucune amélioration dans les banlieues."la politique d'accords avec les pays africains pour le co développement et une immigration concertée"Vive Kadhafi ! "la nouvelle loi pénitentiaire qui va être bientôt soumise au vote....."Qu'est-ce qu'il y a de gauche là-dedans ?