Gouvernement d'ouverture et rénovation politique

Publié le par marc dHERE

Après une escapade malheureuse à Malte, les premiers jours de la présidence Sarkozy, vont bien dans le sens  positif qu’il nous avait annoncé : prise de contact immédiate avec des syndicats qui ont jugé  plutôt positifs ces premiers entretiens, voyage en Allemagne, qui a confirmé les liens Franco Allemand et manifesté la volonté de « relancer » l’Europe. Et puis surtout la composition de ce premier gouvernement, resserré, paritaire et concrétisant la volonté d’ouverture vers le centre et la gauche.

Parmi les ministres, je veux bien sûr souligner la nomination de Bernard Kouchner comme ministre des Affaires Etrangères et Européennes. C’est avec une vraie satisfaction et une vraie joie que nous avons, à IES, accueilli cette nomination. D’abord parce que nous savons que Bernard Kouchner sera un grand ministre des Affaires Etrangères, que sa compétence en ce domaine est incontestable et sera bien utile à la France et au nouveau Président. Mais aussi parce que nous nous retrouvons une fois de plus en phase avec lui. En acceptant cette lourde responsabilité il montre, qu’à l’inverse d’une grande partie de la gauche et parfois du centre, il considère Nicolas Sarkozy comme un démocrate et un républicain, avec qui il est possible de travailler, même quand on est de gauche, et qu’il n’est pas « immoral » de soutenir dans son action et pour la réalisation de son projet. En acceptant, il manifeste aussi un grand courage (mais on sait qu’il n’en manque pas) en s’exposant aux critiques de ses « amis » politiques, mais aussi aux insultes et aux insinuations des médiocres….Je suis persuadé qu’il saura répondre clairement  aux premières et ignorer les secondes…

L’élection, avec un score de plus de 53%,  de Nicolas Sarkozy change la donne politique et on voit que des tentatives diverses de recomposition se manifestent. Sans m’attarder sur les tentatives de DSK au PS, auxquelles je ne crois que modérément ( mais un article de ce blog lui permet de s’exprimer), j’évoquerai plutôt ce qui se passe au Centre et qui ne peut  que nous réjouir, car  nombreuses sont les initiatives qui  vont dans le sens que nous avons depuis  longtemps souhaité et annoncé comme probable, quand personne ne voulait y croire : l’existence nouvelle de forces du centre et du centre gauche….initiatives un peu désordonnées pour l’instant mais qui trouveront à se coordonner et peut-être à se rejoindre…

C’est la constitution du mouvement démocrate, dont on sait encore peu de choses sur le plan des projets. Revenant sur les attaques très dures et souvent injustes à l’égard de Nicolas Sarkozy et sur un choix déséquilibré en faveur de la gauche (malheureusement pas à partir d’un projet commun de modernisation) entre les deux tours de la présidentielle, François Bayrou paraît vouloir devenir plus équitable dans ses jugements et surtout plus équilibré dans son positionnement….Eric Besson, sans doute à travers un club ou une organisation non partisane,  vise à rassembler une partie du centre gauche qui s’est prononcé en faveur de Sarkozy…..Les radicaux de gauche semblent vouloir s’éloigner d’une union de la gauche sans avenir et sans projet pour se rapprocher des radicaux valoisiens de Jean-louis Borloo….les centristes qui ont,  au premier ou au second tour de la présidentielle, approuvé le projet de Sarkozy fondent , avec d’autres réformistes,  un parti dont le nom « Parti Social Libéral Européen », ne peut que combler nos vœux, reprenant explicitement les trois concepts sur lesquels IES s’est constitué…et continuera à agir.

C’est ce parti en gestation, qui, à la demande de Christian Blanc, m’a proposé son investiture pour les élections législatives…investiture que j’ai acceptée (la question a été évoquée en bureau)  et c’est donc sous cette étiquette, qui donnera plus de moyens et plus d’écho à ma candidature que n’en n’aurait fait la seule étiquette IES,  que je défendrai, dans la 8ème circonscription de Paris, et je l’espère avec votre soutien,  les valeurs et  les objectifs qui sont les nôtres.

 

Marc d’Héré

 

Nous nous félicitons aussi particulièrement de la nomination d’Hervé Morin,   des deux secrétaires d’Etat : Eric Besson à la prospective économique et Jean-Pierre Jouyet aux Affaires Européennes, auprès de Bernard Kouchner et de la nomination de Martin Hirsh au poste de Haut commissaire à la Solidarité.    

 

Publié dans Vie politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marc d HERE 05/10/2007 08:23

Le député UMP Georges Tron (villepiniste) estime qu'en procédant à "des débauchages individuels", "Nicolas Sarkozy est en train de tuer l'idée même de l'ouverture", dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France. "Que fait le président? Il prend des personnes de l'opposition dans son équipe. Puis il présente ses projets à l'Assemblée. Résultat: ce ne sont que des débauchages individuels", fait-il valoir.(Avec AFP).Quand on voit la droite archaïque villepiniste, critiquer louverture on a la certitude  que c'est  une bonne idée.....Et qui va se poursuivre... 

marc d HERE 17/07/2007 23:46

La commission des investitures de l'UMP, présidée par Jean-Claude Gaudin et coprésidée par le secrétaire national aux élections Alain Marleix, a tenu sa première réunion consacrée aux municipales de 2008 qui seront placées "sous le signe de l'ouverture la plus large possible". (Avec AFP)Encore une bonne nouvelle....

marc d HERE 17/07/2007 23:41

Quelque chose ne va pas?.....Vous essayez d'être désagréable?....Difficile  pour vous d'aborder le fond. semble t-il..alors on se laisse un peu aller...... c'est humain!Merci en tous cas de vos commentaires,.......

Bertrand Colin 17/07/2007 23:35

Vous vous félicitez beaucoup dans cet article je trouve. Je suppose et espère et je pense que vous parlez au nom d' IES !C' est vrai pour Eric Besson, venez me rencontrer... nous irons dans son ancienne circonscription de la Drôme, ce n' est pas loin de chez moi et comme partout en France ils se félicitent aussi, comme nous nous félicitons à Avignon d' un Bernard Kouchner au gouvernement !Il est né à un kilomètre de chez moi, vous vous "félicitez" tellement que vous devrier tenir une conférence à Avignon pour voir si on vous félicite de vos propres félicitations.J' allais dire aussi que je pouvais vous présenter au Modem local, mais j' oubliais que vous êtes maintenant "nouveau centre"NB : ne prenez-pas tout au premier degré, vous savez bien que l' on peut tout interpréter par des écrits

marc d HERE 03/07/2007 19:20

Bayrou et ses trois députés n'ont pas accordé la confiance au gouvernement de Fillon......Il me semble assez ahurissant qu'il ne veuille même pas "donner sa chance au gouvernement"....Quelle dérive!.....Et ,élément aggravant, il n'a, une fois de plus,  pas décidé, pas choisi.....Il s'est abstenu.....C'est de plus en plus sans lui que les choses se passent.......Il aura gâché bien des choses et bien des espérances.....!